BULLETIN DE LIAISON P.E.P. N° 2 - Aout t 2000 

 


Retour au sommaire 

 

Chers Amis Internautes,

Rebonjour à tous ! J'espère que vos vacances ont été bonnes et profitables, et que vous avez rechargé vos batteries à bloc. Notre Site poursuit sa progression et à ce jour, nous avons plus de 1 300 visiteurs. Mais par contre nous souhaiterions avoir plus de contacts directs, et de participations de votre part pour promouvoir nos actions !

Comme vous le savez l'objectif du 'Cercle P.E.P.' est le 'Partage Equitable du Progrès', ce progrès qui toujours mal utilisé génère Chômage et Misère. Deux fléaux que nous avons à vaincre.

 I-)  VAINCRE LE CHÖMAGE

Il semble aujourd'hui,que grâce a la croissance ce problème soit moins crucial, et certains pensent déja que la partie est gagnée. Malheureusement l'avenir va se charger de nous ouvrir les yeux ! D'une part, parce que lorsque la croissance n'augmente que de l'ordre de 3 % par An, et que les Progrès en productivité croissent d'environ 5 à 7 %, il ne faut être grand clerc pour comprendre que le chômage ne peut que s'accroitre....sauf si l'on réduit le temps de travail.

D'autrepart, lorsque la Loi AUBRY va s'étendre en 2 002, aux petites Entreprises, il ne fait aucun doute que de graves et nombreux conflits sociaux vont perturber le Monde du travail .    Il y aura là, répétons-le de fortes chances pour que l'on prenne compte enfin, notre "Système P.E.P.", que nous proposons en vain depuis quelques années !

2-) VAINCRE LA MISERE

Pour reprendre la devise du P.E.P., disons que la réduction de la misère ne peut passer que par un Partage, non égalitaire, mais Equitable des Richesses, ou des Revenus.

Et pour y parvenir, nous avons imaginé, une solution qui ne coûterait rien à personne ! Mais cette solution est tellement simple, que nous aimerions avoir l'avis d'Internautes compétents, sur son principe ! Alors Chers Amis, à vos calculettes

 

 LA JUSTE REPARTITION DES REVENUS

 Aujourd'hui, lorsque l'on parle de justice sociale on ne parle que de "RE-DISTRIBUTION".Quelle aberration ! La Société n'est pas un jeu de cartes, où il y a une Re-distribution quand on a mal distribué au départ. En ce qui concerne les revenus, il serait quand même plus logique d'en faire une plus juste répartition, AVANT, que d'avoir à faire une re-distribution, APRES ! 

Il serait en effet préférable, de ne pas fabriquer des "Eclopés de la Société", AVANT, que d'avoir à leur faire l'aumône, APRES !

Précisons d'autre part, que la Redistribution, est toujours désastreuse sur le plan humain, car elle détruit l'honneur et la dignité, chez ceux qui la reçoivent sans rien faire, et les confine dans l'assistanat public.

   Elle est également très onéreuse, car une partie importante des milliards prélevés par les impôts, se perd dans les méandres insondables des structures fonctionnarisées. On peut penser que seulement la moitiée de ce que collecte le fisc, doit parvenir aux nécessiteux. Quel gaspillage !

 

NOTRE  SOLUTION

Notre principe consiste tout simplement à réduire les hautes rémunérations pour augmenter les bas-salaires :

Sans que cela ne coûte un sou de plus, ni aux Salariés ni aux Entreprises !

 

NON ! Il ne s'agit pas d'un miracle ! Il s'agit tout bêtement de raisonner "APRES  IMPOTS". Car en matière de revenus, ce qui compte en réalité, ce n'est pas le salaire perçu et déclaré, mais surtout ce qu'il en reste une fois les impôts payés.

  

DEMONSTRATION

 A)  Système Actuel . Prenons un contribuable à haut salaires, dont le revenu de base, perçu et déclaré, est par exemple, de: 100 points, et dont le taux d'impôsition est de :50 %. Le montant de l'impôt à payer sera de : 50. 

Son revenu réel net après impôt, sera donc de :  100 - 50  =..........50  points

Mais on peut avoir ce même revenu final, de façon plus intelligente.

 B)  Système Nouveau .Supposons que le même revenu de base de : 100 points, soit réduit à la source de : 30 %, pour permettre d'augmenter les bas-salaires. Le nouveau revenu, perçu et déclaré, sera donc de :  100 - 30 = 70

Mais supposons que paralellement, l'Etat qui aura beaucoup moins de  "redistributions" sociales à payer, baisse le taux d'imposition de :50 % à 29 %, par exemple,

 Le revenu réel, net après impôt, sera alors de : 70 - (70 X 29 %) =........50 points

 C'est à dire exactement, le même revenu disponible  qu'auparavant !!  C. Q. F. D.

 Ce qui confirme bien, que sans aucun coût supplémentaire, on peut accroître très sensiblement les bas salaires en AMONT, sans avoir à procéder à des absurdes redistributions en AVAL !Bien sûr, ces pourcentages ne sont donnés que pour effectuer notre démonstration . Ils va de soi que si la solution que nous proposons est reconnue valable, des taux plus élaborés serons à définir par des Experts.

 ALORS ,   NOTRE QUESTION  ?

 Pour vous sympathisants du "Cercle P.E.P.", que pensez-vous du principe d'une plus "JUSTE REPARTITION DES REVENUS" que nous vous présentons ?

Cette idée est-elle :  VALABLE ?  ADAPTABLE ? ou une  VUE DE L' ESPRIT ?

 Nous attendons vos remarques, vos réflexions ou vos critiques avec impatience, car si vous trouvez ce Système intéressant, nous aurons tous ensemble un énorme travail à faire, d'abord pour l'adapter et ensuite pour le faire adopter et appliquer sur le plan National !  

                                   Merci à vous tous

 

.                                                   Le Manager  P.E.P.

                                                   Raymond  MONEDI

 

 

     

Sommaire