BULLETIN DE LIAISON P.E.P. N° 4 - Juillet  2001 

 


Retour au sommaire 

 

EDITO 
Les 35 Heures et leur Financement

Nous vous l'avions dit et redit. De par leur complexité et leur ambiguïté, les Lois AUBRY vont se révéler être de véritables "bombes sociales à retardement". Après de nombreux conflits passés et à venir, aujourd'hui la zizanie vient de leur financement. Un Financement absurde, qui oppose le Gouvernement, le MEDEF et les Syndicats.
En effet, nos Ministres pas très imaginatifs n'envisagent que deux solutions: Piller la SECU qui en ce moment a un peu d'argent, ou accroître le revenu de l'ECO-TAXE. C'est à dire, prendre l'argent réservé aux malades et à la Santé, ou inciter les '-fumeurs-buveurs-pollueurs-payeurs-des chômeurs-', à fumer, à picoler et à polluer plus ! Mais alors, il y aura encore plus de malades et donc plus de cagnotte à la SECU ! Vraiment pas facile tout ça .
Il faut dire qu'avec un budget d'environ 75 Milliards, les Lois AUBRY n'ont créé que 285 000 emplois nets. Faite la division et vous verrez  qu'il n'y a pas lieu de crier victoire ! C'est vraiment inquiétant tout ça.
Cette situation était pourtant prévisible, mais nos responsables n'ont rien vu venir. Ils n'ont pas compris que le véritable problème n'était pas les '35 Heures', mais bien plutôt leur 'financement ' ! De plus, les uns ne veulent toujours pas comprendre que la R.T.T. à 35 H. est inéluctable, et les autres que son financement est, en grande partie, déjà payé par les Entreprises qui versent depuis longtemps aux ASSEDIC, de lourdes charges au titre du chômage.


C'est le 'progrès' qui doit financer la R.T.T. à 35 H.

Ce principe, le seul valable, constitue la base du "Système P.E.P." que nous préconisons, car il ne coûte rien à personne; ni aux Entreprises, ni aux Salariés, ni à l'Etat.
En 150 ans d'ère industrielle, nous sommes progressivement passés de 80 à 35 heures de travail par semaine. Et cela grâce aux gains de productivité gagnés par nos constants et merveilleux progrès technologiques ! Alors pourquoi, pour quelles raisons occultes devrions nous, nous arrêter à 39, 35, ou 32 heures, ou même plus bas encore !

Le Progrès des Hommes, lui, ne s'arrête jamais ! Heureusement, car c'est grâce à lui que l'Humanité avance ! !
 
 
Pour en savoir plus sur ce sujet,... lire sur notre Site :
 "Les solutions du 'Cercle P.E.P.'"
           "Les Lois AUBRY, Attention Danger !"

 

INFOS et REFLEXIONS du "Cercle  P.E.P."
C'est la période des vacances, mais ne bronzez pas idiots, profitez-en pour lire nos dernières réflexions :
 
            " Haro,... sur les bas salaires" ( Une réforme Fiscale et Salariale )
            " Les Nouveaux Managers n°2 " ( la MOTIVATION des Hommes)
            " Quelle Modernisation sociale" (Licenciements ou BOYCOTT ?)
 
           *  Les pétitions du  "Cercle P.E.P."
A ce jour nous avons lancé 2 PETITIONS sur le WEB, mais les nombres de leurs retours ne sont pas assez significatifs pour que nous puissions faire pression sur le Gouvernement. Toutefois vous pouvez toujours continuer à nous envoyer vos réponses. Voir les pages :
 
            Pétition pour l'instauration du " Système P.E.P."
            Petition  pour le refus des " Chèques Payants "
 
Nota. Le Gouvernement ayant récemment refusé de voter le principe des 'Chèques Payants' demandé par le lobby des banquiers, on peut penser, toute modestie gardée, que notre campagne sur Internet a certainement aidé à remporter cette VICTOIRE sur les financiers !
 
         * Informations du Cercle
a) - A ce jour, entre notre ancien et notre nouveau Sites, nous avons reçu la visite de : 5 610 Internautes, avec un temps moyen de lecture de 12 Minutes. Ce qui, pour un Site comme le notre qui ne traite que de problèmes importants de Société, est, de l'avis de spécialistes assez exceptionnel.
b) - Nous vous rappelons que notre prochaine Chronique pour les D.R.H., "Les Nouveaux Managers", à paraitre en Septembre, présentera le M.P.I. ( Le Management Partcipatif Intégral ) avec un exemple concret d'application dans une Entreprise de 100 Personnes.

 

ECHOS - SOCIO - ECO
L'arrivée des "usines tourne-vis !
Pour choquer il a choqué le PDG d'ALCATEL, lorsqu'il a annoncé que son groupe allait devenir une "entreprise sans usines". Choqué mais pas surpris ! Car  Serge Tchuruk a dit tout haut, ce que de nombreuse grandes Sociétés commencent déjà à faire tout bas ! Parce que sans que nous nous en rendions trop compte, la "Mondialisation ultra-libéralisée", aiguillonnée par la 'dictature financière', nous mène tout droit à un Monde à deux vitesses ! Un Monde où nous aurons, en haut, les privilégiés de la 'matière grise' et de la finance, et en bas, les paumés qui seront à leur service. C'est à dire en haut, les cerveaux qui 'pensent' et en bas, les mains qui 'vissent' ! D'un côté il y aura les Exploitants qui empocheront le maximum de bénéfices et de l'autre, les Exploités qui eux, prendront le maximum de risques : investissements, emplois, précarité, productivité forcée, conflits sociaux, etc.... Et tout cela bien sûr, à prix très, très, tirés !
Plus fort que la nature, l'Argent aura réussi la séparation des concepts Immatériels et des Eléments Matériels. De ces Eléments considérés Matériels, Hommes et machines, que l'on jette à la casse dés qu'ils ne sont plus utilisables ! Comme aujourd'hui.  Quelle honte !
 
Surendettement ! De qui se moque-t-on ?
Inquiétant ! Le taux d'endettement des ménages en France qui s'élevait à 49 % en 1999 va passer à 53 % cette année, où l'on a relevé  le dépôt de près de 150 000 dossiers de surendettement. Et le Gouvernement conscient du réel danger de cette évolution, lance et favorise de nombreuse actions : Associations de consommateurs, Organismes sociaux, sociologues, Conseillers E.S.F., Epiceries familliales, etc..., mais sans grand succès . Cela n'est pas étonnant car ce Gouvernement est totalement prisonnier de la grande finance qui, pour gagner toujours davantage, pousse, de gré ou de force, les gens à consommer ! D'où le langage et les comportements quelque peu hypocrites de nos Dirigeants qui, en 'Amont' laissent se développer les 'causes ' du mal, le surendettement, et qui en 'Aval ', cherchent à remédier aux 'effets', en soignant les éclopés du système !
 Alors arrêtons cette langue de bois, et disons franchement que ces 'causes ' sont essentiellement la Publicté et les Organismes de crédit. Par la publicité on donne l'envie d'acheter et par le crédit on permet de réaliser l'achat ! La solution est donc de réduire, sinon d'éradiquer, ces deux causes. Et pour le crédit ce serait assez facile : il suffirait, comme cela se fait déjà dans le secteur de la santé pour les médecins et les pharmaciens, d'interdire toute action publicitaire à toutes les banques et à tous les organismes financiers !
Quand on voit, la Poste et la Caisse d'Epargne faire de la pub. pour endetter les gens,  on peut se dire aussi : Quelle honte !
 
" Loft Story " et " Raves party !
Voyez ! Voyez ! Braves gens ! Rien dans les poches, Rien dans le Loft ! Non, il n'y avait en effet pas grand chose à voir. Dedans, mais quelle audience dehors ! Les Médias boni-menteurs sont très forts pour  d'un Rien faire un grand tout. Et que ce soit pour critiquer ou pour approuver, tous les canards ont bouffé du Loft, et la Télévision plus encore. C'est ainsi que pendant quelques semaines la France entière a vécu l'apologie du Rien ! Le Rien dans toute sa ....... vacuité.
Toutefois, après avoir parlé à la manière loftienne, qui consiste à parler beaucoup pour ne Rien dire, je voudrais ajouter que le Rien signifie quand même quelque chose ! Pour peu qu'on l'on y réfléchisse, un Rien a toujours un sens. D'autant plus que le Rien en question, c'est le Rien  de la jeunesse Française à l'aube du 3eme Millénaire. Pas toute la jeunesse certes et heureusement, mais néanmoins l'expérience du loft nous a fait mesurer la profondeur du vide dans lequel vivent une très grande majorité de nos Jeunes aujourd'hui. Alors, à l'image de la Nature qui a horreur du vide, les Jeunes comblent le leur comme ils peuvent : par l'agressivté, la délinquence, la violence, la drogue et bien sûr les 'raves party', qui  en lobotomisant leur cerveau, leur évitent de penser. Mais comment leur jeter la pierre, puisque c'est nous, les adultes, qui sommes coupables !  Honte  à  nous !
 
                                                       ( A suivre )

 

 
Comme toujours, nous attendons vos commentaires, vos critiques et vos suggestions.
 
        MERCI de votre attention , et  BONNES  VACANCES à tous.
 
                                                       Raymond MONEDI
                                               Le Manager du " Cercle P.E.P."
                                                            

 

 

     

Sommaire