BULLETIN DE LIAISON P.E.P. N° 6 - Mars  2002 


Retour au sommaire 

La citation du jour :  « Le Progrès rapetisse la Terre et grandit l’Homme »   
Victor HUGO

 
 
EDITO 

Les Licenciements et le Syndrome d’ICARE

Tout le monde s’étonne aujourd’hui de la recrudescence des plans de restructurations et des licenciements, dits ‘boursiers’, provenant d’Entreprises reconnues prospères.

Tout le monde connaît aussi la mésaventure d’ICARE, ce héros de la mythologie grecque qui réussit à s’échapper du labyrinthe à l’aide d’ailes qu’il s’était fabriqué avec des plumes collées à la cire. Mais grisé par son ascension et pris par l’euphorie de la victoire, il voulut monter plus haut, toujours plus haut, jusqu’à atteindre le point critique où le soleil fit fondre la cire qui tenait ses plumes ; et ce fut l’irrémédiable chute mortelle.

Des Entreprises Icariennes.
Comment ne pas voir dans ce récit de la mythologie grecque, une explication aux faillites de certaines Entreprises qui, pourtant florissantes, ont voulu trop se développer pour accroître encore plus leurs profits. Ce délire compétitif exacerbé par l’ultra-libéralisme ambiant, a été très bien décrit par le canadien Danny MILLER professeur en Management d’Entreprises. Dans son livre « Le Paradoxe d’ICARE » il explique comment cette ‘folie ascensionnelle’ pousse certains Individus ou Entreprises ou Sociétés, à vouloir toujours aller plus loin et plus haut, jusqu’à atteindre leur « Point d’Icare » et se brûler les ailes au soleil de leurs ambitions démesurées  (1)

Heureusement, toutes les Entreprises n’en meurent pas, mais que ce soit par la mégalomanie excessive de leurs dirigeants ou par la voracité exagérée de leurs actionnaires, toutes en courent le risque ! Et à chaque chute, par les licenciements, les restructurations, et les faillites parfois inéluctables, c’est toujours bien sûr, le Personnel qui trinque !

Jusqu’où ne pas monter trop haut.
Depuis l’aube des temps jusqu’à l’avènement de l’ère industrielle au début du XIX siècle, l’évolution de l’Humanité s’était faite de façon somme toute naturelle. C’est à dire au rythme de l’assimilation des Hommes. Mais ensuite le processus s’est emballé, pour exploser ces dernières décennies ! D’une croissance quasi naturelle, nous sommes très vite passés à une croissance exponentielle et artificielle. (2)

A présent tout va trop vite et les Hommes décrochent. On peut même dire que depuis la fin des années 70, malgré tous les progrès et toutes les richesses réalisés, malgré la prospérité et l’abondance, les Hommes sont mal dans leur peau. Ils se posent des questions sur leur avenir et ils ont peur. Ils ont pris conscience en effet que nos Gouvernants sont dépassés et que plus personne ne maîtrise plus rien ! Il n’est quand même pas normal que plus on fabrique des richesses, plus on fabrique des pauvres !

On a faussé les Lois du marché.
Ils ont bonne mine nos ultra-libéraux, eux qui ne jurent que par les vertus régulatrices du marché. Il y a belle lurette que les Lois naturelles du marché n’existent plus. Des grands malins, des ambitieux sans vergogne, les ont bafouées et contournées pour faire toujours plus de profits. Ils ont créé une ‘Société artificielle de surconsommation’, dans laquelle on se fout des risques futurs. Qu’importe si aujourd’hui, on mange notre blé en herbe ou si l’on met la Planète en péril,…..demain on verra ! Malheureusement, ce sont nos enfants qui verront.

A vouloir monter toujours plus haut, la « spirale Icarienne » de notre Société actuelle se rapproche de plus en plus de son apogée. C’est à dire de son déclin et peut-être même de sa chute ! Ce sentiment d’inquiétude est encore accentué par une Mondialisation non maîtrisée parce que non raisonnée, et nombreux sont ceux qui en ce début de siècle, pressentent  l’arrivée de catastrophes d’une ampleur et d’une gravité encore inimaginables. Et ce qui se passe depuis quelques temps sur les places financières des Pays en Voie de Développement mais aussi de certains Pays reconnus riches, devrait sacrément nous donner à réfléchir !

(1)   Voir ci-après la formule d’Icare. « S + 2 E = C »
(2)  Lire le livre « 35 Heures, pour une Nouvelle Société »  Ed. BUCHET CHASTEL. Paris

INFOS et REFLEXIONS du "Cercle  P.E.P."        (haut de page ^)

Audience du ‘Cercle P.E.P.’-  A ce jour, nos Sites, l’ancien et le nouveau, vont bientôt avoir plus de  : 10 000  Visiteurs. C’est l’objectif que, sans trop y croire, nous nous étions fixés lors de notre départ dans cette aventure. Inutile de vous dire que nous en sommes très fiers !
Notre fierté vient également des nombreux messages d’approbation  que nous commençons à recevoir régulièrement. Merci à toutes et à tous, vos appréciations nous encouragent à poursuivre notre action .

Le Chômage, où en est-on ?-
Rappelons pour mémoire que la raison principale de la création de notre Site a été la lutte contre le chômage. Dés le début en effet, nous y avons présenté notre ‘Innovation Sociétale’ : le « Système P.E.P. » dont les dispositions sont nettement supérieures et surtout moins compliquées que les Lois AUBRY. Notamment pour le Financement, qui pose actuellement de graves problèmes. Malheureusement nous n’avons pas été suivis par le Gouvernement.
La question aujourd’hui est de savoir, si la Réduction du Temps de Travail, la fameuse R.T.T., a influé positivement sur les chiffres du Chômage. Il ne semble pas que cela soit le cas. Mais l’analyse est difficile car d’entrée on a modifié les critères de calcul , ce qui fait qu’à présent les ‘chiffres officiels’ ne reflètent plus la vérité. On aurait voulu falsifier les chiffres que l’on n’aurait pas fait mieux ! Ainsi maintenant, pour parler vrai et se rapprocher de la triste réalité, il faut impérativement comptabiliser tout un ‘chômage dit caché’, qui comprend : les ‘chômeurs à temps partiel’, les ‘chômeurs dits en formation’, les ‘chômeurs mis en pré-retraite, les ‘Jeunes sous contrat’, C.E.S. ou autres subtilités !  Soit, environ: 2.000.000 d’Emplois précaires, et si nous y ajoutons les 2.209.000 chômeurs officiels, nous arrivons à plus de : 4 Millions de personnes, en véritables recherches d’Emplois !

Dernières nouvelles et lectures sur le Site

Lettre ouverte à Martine AUBRY « ET MAINTENANT MARTINE … ON FAIT QUOI ? »
<
www.ifrance.com/cerclepep/cercle/action/bulletindoc/lettreaubry.html

Réflexion. « QUELLE MODERNISATION SOCIALE »
< www.ifrance.com/cerclepep/cercle/action/bulletindoc/modernsociale.html >

Réflexion. « ATTENTATS de REPTILIENS »
< www.ifrance.com/cerclepep/cercle/action/bulletindoc/attenta-reptil.html >

 

 

ECHOS - SOCIO - ECO         (haut de page ^)

 

Les dangers de l’Insécurité trop médiatisée 

La délinquance, multiforme, la petite, la grande ; la violence, à l’école, à la maison, dans les banlieues ; les vols, à la tire, à la roulotte, à l’arraché ; vous ne pensez pas que l’on en parle un peu trop ? Vous ne pensez pas que cela peut même donner des idées à ceux qui n’en ont pas, et les inciter à passer à l’acte ? 

En effet, qu’on le veuille ou non, tout ce battage médiatique toute cette publicité excessive,comporte le risque inhérent de déclencher une ‘spirale sécuritaire’ sans fin ? Car toujours plus d’informations et d’émissions sur le sujet, c’est plus de délinquants, de voyous, et de criminels, et par voie de conséquence, plus de policiers et de gendarmes, c’est aussi plus de juges et d’avocats, et donc plus de prisons, plus de maisons pour jeunes, ainsi que d’autres élucubrations déjà en gestation !

Sans trop comprendre que dans ce domaine plus que dans d’autres, il serait plus intelligent et plus humain d’agir plutôt sur les Causes, que sur les Effets ; C’est à dire, Prévenir plutôt que Punir !
Mais pour ce qui nous concerne, la question est de savoir ( sans jeu de mots )‘à qui profite le crime’ ? Qui a intérêt à affoler les Gens ? La réponse est simple, ce sont tous les Médias et les Politiques !

- Les Médias, la presse, la radio et la télé, les journalistes, les chroniqueurs et certains philosophes, dans le but d’accroître leur audience et leur notoriété.
- Les Politiques, de tous bords, pour créer une psychose nationale, dans le but inavoué et méprisable de provoquer de la peur, afin d’apparaître comme  des Super-Sauveurs ! 
Certainement que sans tout ce tintamarre orchestré par ces vils intérêts personnels, les responsables concernés pourraient travailler d’une façon plus réfléchie et donc plus efficace !


La formule mortifère d’ICARE

Il est difficile, de prime abord de comprendre comment une Entreprise performante, prospère, et qui fait de gros profits, procède tout à coup et sans crier gare, à des suppressions drastiques d’emplois. La raison est, que si de l’extérieur elle paraît en bonne santé, à l’intérieur ses dirigeants ont compris que, soit par erreur ou excès d’ambition, ils étaient montés trop haut et qu’ils avaient atteint leur « Point d’Icare ». Et là plus de tergiversations : il faut, si cela est encore possible, réduire d’urgence la voilure, pour revenir à un niveau plus réaliste, et ce sont alors les restructurations et les licenciements que l’on connaît, sinon tel ICARE, c’est l’irrémédiable Chute !


Pourtant, pour peu que l’on y réfléchisse l’implacable ‘processus Icarien’ est d’une logique extrême : 

« Le S uccès, génère l’E uphorie qui, inconsciemment,
pousse à l’E xcès, qui exagéré, provoque la C hute »

D’ou la formule : « S + 2 E = C « 

Actuellement, cette formule se trouve malheureusement confirmée tous les jours, par la Naissance, la Vie et la Mort rapide, de ces ‘Entreprises éphémères’ que l’on nomme START-UP !


Que les trop Riches lèvent la main

Il faut savoir qu’à l’image de Serge TCHURUK le président d’ALCATEL, tous les grands patrons de France inscrits ou non au MEDEF, se sont en moyenne et en une année, octroyés une augmentation de salaires de plus de 30 %. C’est ainsi que notre « maître des orgues » up to date, notre inventeur des ’sociétés sans employés’ et des ‘emplois jetables’ perçoit une rémunération de plus de : 120 millions de francs ! Soit 10 Millions, ou, pour mieux parler aux Anciens : 1 MILLIARD de centimes par mois !
Ce qui à 200 heures mensuelles donne un taux horaire de 50 000 Frs, ou mieux, plus de 800Frs la minute. Ce qui vous met  les 2 pauses-café et les 2 pauses-pipi journalières, aux environs de 20 000 Frs. On pourrait bien sûr, faire de multiples autres comparaisons, dire par exemple qu’un tel salaire équivaut à celui de 1 600 Smicards ou à près du double de Rmistes ! Mais ces écarts sont tellement disproportionnés que pour le commun des mortels, cela ne veut plus rien dire du tout !

Aberrant, absurde, grotesque, honteux…., il n’y a pas de mots assez forts pour qualifier une telle ineptie. Mais comment avons nous pu laisser se développer un tel déséquilibre, une telle injustice qui n’a aucun sens , ni éthique ni économique ! Comment pouvons nous admettre qu’aujourd’hui en France, il y ait quelques Milliers de personnes dont les revenus atteignent les sommets de l’Himalaya, tandis que des Millions d’autres ont des subsides qui n’arrivent même pas au niveau de la Mer Morte !

ATTENTION, DANGER !
Car ce qui pouvait être tenu secret, caché, auparavant, le sera de moins en moins. Par la surmédiatisation et la surinformation, les grossières injustices salariales venant des P.D.G. certes, mais aussi de nombreux autres profiteurs, artistes, sportifs et autres bateleurs publics aux cachets astronomiques, seront connus de tous ! Et alors obligatoirement, un rééquilibrage plus juste et plus moral se fera ! Il se fera, soit dans la douceur soit dans la douleur, mais ce qui est sûr c’est qu’il se fera !
Il se fera …un Jour ! Ou ….un Soir ! Ou peut-être même…..’le Grand Soir’, que certains prédisent depuis longtemps déjà !

 Vous avez quelques chose à dire ?          (haut de page ^)

Si comme nous vous avez des moments de révolte, d’approbation ou tout simplement quelque chose à dire, qui s’inscrit dans la philosophie du « Cercle P.E.P. », veuillez l’exprimer dans un petit laïus de 15 lignes maximum et nous l’adresser. Nous le publierons dans notre prochain Bulletin.

 
 
        MERCI de votre attention , 
 
                                                       Raymond MONEDI
                                               Le Manager du " Cercle P.E.P."
                                                            

     

Sommaire