BULLETIN DE LIAISON P.E.P. N° 12 - Septembre 2003

Fermer la fenêtre

Sommaire

La citation du jour : 

 "…vouloir décider de l'amélioration  de l'enseignement des Jeunes, comme si le fait d'avoir été élu à un syndicat (la FEN ou autre), vous donnait du jour au lendemain, la science infuse et les compétences indispensables pour décider de la manière dont il faut éduquer et former les Enfants"! 
                                                                             R. MONEDI . 1992 (1)

 
 
 EDITO                                                            (haut de page ^)

La FORMATION PRATIQUE des JEUNES
Par les " BINOMES  PROFESSIONNELS "


Depuis longtemps déjà, la jeunesse paie un lourd tribut à la Société dans laquelle nous vivons. Pour avoir trop privilégié l'enseignement théorique au détriment de la formation pratique, la France est devenue championne d'Europe du chômage des Jeunes. Des Jeunes de moins de 26 ans et également, triste record, des Anciens de plus de 52. C'est de cette constatation absurde et stupide qu'est née l'idée des "Binômes Professionnels" dont le principe consiste, tout simplement, à associer, en entreprise, un 'Jeune' sans qualification ou sans expérience, avec un 'Ancien' possédant les conditions requises.

Favoriser l'Insertion des Jeunes en entreprise
Pour les Jeunes aujourd'hui, c'est en effet la quadrature du cercle: les entreprises ne veulent pas les embaucher parce qu'ils n'ont pas d'expérience, alors qu'ils ne peuvent acquérir celle-ci que si on les embauche, ne serait-ce qu'une fois ! Et parallèlement les entreprises licencient des Anciens bourrés d'expériences, sous le prétexte que passé la cinquantaine ils ne sont plus rentables ! Pour remédier à cet aberrant gâchis de potentialités humaines il nous faut impérativement créer un dispositif binominal qui permette le transfert des métiers et du savoir-faire des Anciens vers les Jeunes. Ce principe de formation concrète se pratique depuis l'aube des temps chez tous les êtres vivants notamment chez les Humains. Mais peut-être, que nous, Humains civilisés, vivons-nous déjà un peu trop dans l'abstraction.

En effet, l'enseignement trop théorique, trop abstrait, que l'on privilégie depuis des décennies, rebutent des centaines de milliers de Jeunes aux "intellects pratiques" qui à partir de 14 ans, qu'on l'admette ou pas, en ont "ras le bol" de l'école. L'absurde insistance des Parents et des Professeurs n'aboutit presque toujours qu'à amener ces 'Etudiants forcés', à une "situation d'échec" qui les pénalisera toute leur vie.. Il serait donc beaucoup plus judicieux, de leur donner une solide formation pratique en entreprise.

Et la Culture, Alors ? N'en déplaisent aux 'Cultureux passéistes' il n'y aucun souci à se faire sur ce plan là. Dés que leur métier les aura 'révélés' et qu'ils gagneront bien leur vie, ces Hommes pourrons parfaire leurs connaissances ou s'élever dans la hiérarchie sociale, grâce. la  'Formation Continue', qui leur permettra d'acquérir toutes les disciplines qu'ils souhaiteront. Avec l'énorme avantage que ces formations, désirées et choisies de façon délibérée, seront d'une efficience rare. Ceci n'est pas une vue de l'esprit car les exemples abondent ! Ne serait-ce que l'auteur de ces lignes, qui a commencé sa carrière professionnelle à 14 ans, comme apprenti-ajusteur chez RENAULT.

Un Apprentissage à la Française
Ces considérations logiques, sont prises en compte depuis longtemps chez nos voisins Allemands. Chez eux l'apprentissage est devenu une institution totalement intégrée dans la vie sociale, où les Jeunes sont fiers d'être apprentis. Avec les "Binômes Professionnels" nous pourrions certainement faire mieux ?

Le grand intérêt de ces 'Binômes Professionnels' (B.P.) est d'instituer le "tutorat individualisé". Jusqu'à présent, les Jeunes sont confiés, dans les meilleurs des cas, à des tuteurs de dépannage qui ayant leur propre travail à fournir, négligent très souvent la formation de leur apprenti. Avec les B.P., chaque fois qu'une entreprise aura un poste à pourvoir, elle embauchera un "Binôme" dont les deux personnes auront la charge d'assurer la production du poste et la formation du Jeune. De plus, cette formation directe, va également favoriser le 'brassage des métiers', si nécessaire à leurs évolutions. 
Ce transfert de 'Maître et Disciple' pourrait préfigurer le "compagnonnage des temps modernes" qui allant dans le sens d'une formation réellement individualisée répondrait mieux aux besoins de la jeunesse actuelle. Car au delà des métiers, il y aura indubitablement au sein d'un B.P. une formation plus personnelle, disons plus 'esprituelle' (2), qui devrait pour les Jeunes favoriser l'épanouissement de leur personnalité et la réussite de leur vie d'Homme.

Apprentissage Professionnel et Esprituel (2) à la fois
En effet la vie du Binôme, se déroulant en entreprise, lieu où se vivront les efforts et les réussites, les joies et les peines du travail, devrait générer des relations privilégiées entre ses membres :

Pour les Jeunes. Tout d'abord, leur insertion dans le milieu de l'entreprise qu'ils redoutent quelque peu, serait largement facilitée par les conseils et la protection d'un Homme d'expérience. Un Homme mûr que bien souvent ils écouteront mieux que leur Père. Car ces Jeunes, marginalisés par leur milieu, la rue et parfois la famille, doivent faire au-delà de l'apprentissage de leur métier, leur apprentissage de la vie. Ce sera là un rôle capital que devra jouer le Maître envers son Disciple. 
C'est ainsi que, par une éthique et des valeurs morales retrouvées et surtout acceptées, il y a de fortes chances pour que les Jeunes se réconcilient avec la vie Sociétale ! Ainsi résoudre le problème du chômage des Jeunes, c'est en grande partie résoudre les problèmes de la jeunesse ! Et qu'on le veuille ou non, seul les "Binômes Professionnels", pourront sortir nos Filles et nos Garçons de la rue et leur apporter un horizon autrement plus motivant que celui  de l'oisiveté, de la délinquance ou de la drogue.

Pour les Anciens. Les B. P. leur permettront de finir en beauté leur carrière professionnelle. Quoi de plus beau en effet pour un Homme dont le métier a constitué une part importante de sa vie, de transmettre à un jeune Disciple son savoir-faire, son expérience et peut-être aussi ses espoirs ou ses ambitions manquées. Le fait même, pour un Ancien, à l'aube de sa retraite, de transmettre son flambeau à un Jeune qui est à l'aube de sa vie professionnelle, peut embellir toute une fin de vie !

(1)   "AFIN QUE NUL NE PLEURE" ( Pages : 185 à 187 )  Edition  BUCHET CHASTEL  Paris
(2)   Voir sur notre Site, le Bulletin du "Cercle P.E.P."  N° 09 .  

 


 

 MATIERES A REFLEXIONS          (haut de page ^)

ENCORE et TOUJOURS ….le CHOMAGE

Depuis le début de l'année de nombreux évènements: D'abord l'IRAK, puis les grèves sur la Décentralisation, l'Education Nationale, les Retraites, les Intermittents, et à présent la canicule, ont totalement occupé les médias et donc nos esprits. Nous en avions oublié le Chômage ! Mais les chiffres catastrophiques du mois de Juin nous rappellent brutalement que ce fléau continue de s'accroître dangereusement. Pendant que nous avions l'esprit ailleurs, une avalanche de plans sociaux ( quel euphémisme ) ou de restructurations s'est abattue sur la France. Et ce n'est pas fini ! La morosité économique actuelle laisse présager de sacrées autres catastrophes sociales dans presque tous les secteurs d'activités.

Le gouvernement en plein désarroi ne sait que faire! Néanmoins, vacances obligent, nos Ministres ne vont se retrouver qu'à la rentrée pour étudier des mesures dites 'spécifiques'. On peut penser qu'ils vont surtout se chercher des excuses : le manque de croissance, le manque de productivité et surtout crier haro sur les 35 heures ! Mais bon sang, quand nos responsables comprendront-ils qu'ils prennent le problème à l'envers et que, s'ils réfléchissaient un tant soit peu sans à priori et sans la pression du marché, ils verraient que les vraies solutions sont à l'opposé de leurs certitudes (1).

Pour la croissance. Que c'est justement une croissance trop importante et surtout trop rapide qui, au moindre aléas du marché, pousse les entreprises à licencier et parfois aussi à la faillite (2).
Pour la productivité. Elle est absurde si elle est excessive. Qu'on l'admette ou non, chaque fois que le taux de productivité dépasse le taux de croissance, il y a obligatoirement création de chômage !
Pour les 35 Heures. Seule la Réduction du Temps de Travail peut harmoniser ces 2 variables. Mais il faut que la R.T.T.soit faite de façon intelligente. Pas comme les absurdes "Lois AUBRY", qui ont tué dans l'œuf ce qui aurait été la plus grande avancée sociale du siècle !

(1)   Lire "35 Heures, POUR UNE NOUVELLE SOCIETE" Editeur BUCHET CHASTEL  Paris
(2)   Voir sur notre Site : le "SYNDROME D'ICARE" dans le Bulletin du "Cercle P.E.P." N° 06.


 

REVENUS,  PRIVILEGES et TRANSPARENCE

Par les grèves à répétition de ces derniers mois et par les récentes publication dans les médias des rémunérations des grands patrons, tous les Français ont eu la révélation, d'une part, des énormes privilèges dont bénéficie le Secteur Public, par rapport au Privé et d'autre part, des énormes et honteux revenus des 'gens d'en haut'. Auxquels s'ajoutent des privilèges aussi honteux que discrets et les 'primes de départ' pharaoniques qui leur sont allouées, lorsqu'ils partent à la retraite, ou … qu'ils sont 'virés'!

Aujourd'hui en France, de par notre évolution sociétale et culturelle de telles injustices sont de moins en moins acceptées ! Et il ne faut pas être grand prophète pour prévoir que dans quelques temps, quelques décennies seulement, tous les Gens, qu'ils soient d'en bas, d'à côté, de droite ou de gauche, des premiers étages ou du sous-sol, mieux instruits, mieux informés et plus réalistes, n'accepteront plus de vivre dans des Sociétés aussi injustes, égoïstes et inhumaines! A l'instar d'André Malraux nous pourrions même prédire : " Le troisième Millénaire sera spirituel - équitable et solidaire - , ou ne sera pas ".

Car en effet, en ce début de millénaire le Peuple est sous pression et s'il ne bouge pas, s'il ne dit rien encore, il faudrait peu de chose pour qu'il ne se révolte ! Il suffirait tout simplement, d'instaurer le principe de la transparence des revenus sur le plan National. Pour cela, il faudrait que dans un délai de 6 Mois par exemple, tous les salaires et les revenus du travail, tous les revenus financiers et tous les revenus des patrimoines, soient répertoriés et affichés, dans chaque entreprise et dans toutes les Mairies de France et de Navarre. Et cela bien sûr, pour tous les niveaux hiérarchiques, des lambdas aux plus grands patrons, pour toutes les corporations et tous les secteurs, Public et Privé ! En prenant en compte bien évidemment, tous les avantages et privilèges, déclarés ou débusqués de tout le monde, des actifs comme des oisifs et des fonctionnaires, qui sont les seuls à avoir la garantie de l'emploi à vie.

Afficher, c'est Gagner ! Car après cet affichage éminemment civique, l'Etat n'aura pas à agir. Ce sont les Citoyens eux-mêmes, qui agiront pour remettre de l'ordre dans ce foutoir sans nom, que constitue notre Système de rémunérations. Bien sûr ce 'principe de transparence' va opposer les Français entre eux. Va opposer le Privé au Public et les pauvres aux riches ! Va opposer les "Exploités": les laissés pour compte, les Salariés du bas et du milieu, aux "Exploiteurs": les hauts cadres des entreprises ou des secteurs financiers, les hauts fonctionnaires de l'Etat, ou la faune du grand commerce, qui ont des revenus si énormes qu'ils sont toujours tenus secrets!. Trop c'est trop, et devant toutes ces inégalités, qui s'accroissent de plus en plus, même aujourd'hui, les esprits de la 'majorité silencieuse' s'échauffent sérieusement. Attention donc; car notre passé historique l'a prouvé, Dieu seul sait ce qui peut arriver lorsque les têtes françaises entrent en ébullition ! Et avec la canicule et les évènements actuels, ça craint !
Alors, révolte ou révolution ? Qui le sait ? Une chose est certaine c'est que cette réforme fondamentale se fera! Que ce soit par l'inextinguible soif de justice des gens d'en bas, ou par la 'honte' de montrer leur cupidité, des gens d'en haut, un jour proche, un inéluctable rééquilibrage salarial se fera. Dans la douceur ou bien…dans la douleur, mais il se fera ! Ce sera le prix à payer pour que le principe d'un partage équitable des richesses entre tous ceux qui les élaborent et les produisent, s'instaure enfin en France. Mais précisions bien, un partage, non pas à la sauce égalitaire comme le souhaiteraient certains, mais tout simplement un partage éminemment "EQUITABLE".

Dans le respect de la règle de demain : " A chacun selon ses besoins, à chacun selon ses mérites"

 


 INFOS et REFLEXIONS du "Cercle  P.E.P."        (haut de page ^)

Audience du 'Cercle P.E.P.'

Audience du 'Cercle P.E.P.'. Encore Bravo !! Nous avons dépassé les 21 000 Visiteurs . Score exceptionnel, pour un Site qui traitent essentiellement de la Promotion des Hommes et de la Société.

Dernières Nouvelles et Lectures sur notre Site.
Soyez curieux, allez visiter nos  rubriques 

 Vous avez quelques chose à dire ?          (haut de page ^)

Si comme nous vous avez des moments de révolte, d’approbation ou tout simplement quelque chose à dire, qui s’inscrit dans la philosophie du « Cercle P.E.P. », veuillez l’exprimer dans un petit laïus de 15 lignes maximum et nous l’adresser. Nous le publierons dans notre prochain Bulletin. 

Contactez le cercle PEP
 
 

Raymond MONEDI
Le Manager du " Cercle P.E.P."

                                                            
 

Fermer la fenêtre

Sommaire