BULLETIN DE LIAISON P.E.P. N° 15 - Juin 2004

Fermer la fenêtre

Sommaire

La citation du jour : 
 « Il faut travailler pour vivre, … et non pas vivre,… pour travailler » !
                                                                         Un grand Sage inconnu.

 

 

 

Une Nouvelle organisation du Travail ! ! ! 
Travailler.. moins,  produire.. plus,  et vivre..  mieux ! Alors, que nos « e.responsables » veulent accroître les horaires, pour produire plus, ils devraient plutôt réfléchir mieux !

 EDITO                                                            (haut de page ^)

L’ « OCTAINE »  DES  4  JEUDIS

A l’aube d’un nouveau millénaire qui va consacrer l’avènement de l’Homme et sa suprématie sur l’économie, nos cogitations actuelles sur le temps de travail, se révèleront être un jour aussi absurdes qu’anachroniques ! De par nos progrès dus à notre créativité, la réduction du temps de travail est, qu’on l’admette ou non, inéluctable ! C’est un fabuleuse évolution qui doit nous conduire vers un nouvel art de vivre, post-moderne. Mais saurons-nous bâtir ce Monde nouveau de façon intelligente et rationnelle ?

Le Président Roosevelt disait : « On ne construit pas le futur avec les yeux du passé » ! Alors il serait sage de nous projeter dans l’avenir sans idées préconçues

L’Aménagement du Temps de Travail (A.T.T.). 
Aujourd’hui pas de grandes innovations dans ce domaine. Après la semaine de 5 jours, on a parlé de 4,5 jours et à présent de 4 jours de travail + 3 jours de congés. Tout ça n’est pas très original. Avec les 35 Heures à présent et dans quelques années les 32 Heures (grâce à nos progrès), on pourrait être un peu plus inventif et transformer, radicalement, notre manière de vivre et de travailler ! Pour cela il faut, répétons-le, surpasser quelque peu le passé, notamment les deux concepts judéo-chrétiens que sont le ‘Travail’ et le ‘Dimanche’. Concepts qui, il faut bien l’admettre s’effritent chaque jour, davantage. Il y a déjà belle lurette que le Travail, trop exploité par ses exploiteurs, n’est plus le mythe qui, tout en permettant aux Hommes de gagner leur pain, était également leur raison d’être et bien souvent l’accomplissement  de toute une vie ! Il en est de même pour le Dimanche, qui n’a plus le caractère sacré d’autrefois. A l’unique Jour du Seigneur s’est ajouté le Samedi et beaucoup veulent profiter du week-end entier. Alors judicieusement l’Eglise s’adapte : qu’importe le moment pourvu que l’on ait une messe. Le symbolisme y perd, mais le spirituel y gagne. 

Le Travail en Cycle ‘Octomadaire’. 
Le Travail et le Dimanche n’étant plus tabous, une multitude de possibilités s’offrent à nous pour construire la nouvelle Société de demain, en inventant de nouveaux mode de temps de travail, dont le principe du « Cycle Octomadaire » pourrait servir de base de réflexions. Il ne s’agit évidemment pas de modifier notre système calendaire, Napoléon lui-même s’y est cassé les dents. Il s’agit, uniquement pour l’organisation du temps de travail et de la vie active, de remplacer la ‘semaine de 7 jours’ par ‘l’octaine de 8 jours’, qui permet de mettre en place un cycle plus équilibré de : 4 jours  d’activité, suivis de 4 jours de congés, par « 2 équipes quaternaires » successives. Ainsi, chaque Actif après avoir effectuer 4 jours de travail, bénéficiera de 4 jours de repos par ’Octaine’ ou huitaine. Précisons que le décalage entre 7 et 8 jours, fait glisser en permanence et régulièrement, le Dimanche entre les deux équipes. *(Pour de plus amples détails voir les documents cités en final)

De Gros Avantages pour les Salariés et les Entreprises. 

Pour les Salariés. Les avantages offerts par le principe du ‘Cycle Octomadaire’ vont fortement améliorer notre qualité de vie. D’abord, tous les secteurs actifs, privés et publics, seront ouverts tous les jours de la semaine, y compris le Dimanche, ce qui facilitera toutes les actions et démarches, sociales administratives et autres. Mais ensuite et c’est le plus important, comme, 50 % des Actifs seulement travailleront chaque jour, le nombre d’Individus en activité sera, la moitié de ce qu’il est actuellement. 
Cela sera très appréciable dans les villes où,  les transports en communs auront également moitié moins de voyageurs à transporter. Il en sera de même pour la circulation en général, qui journellement réduite de moitié, verra  moins de bouchons, moins d’accidents, moins de pollution, moins de problèmes de stationnement, etc… Pour les loisirs et le Tourisme, finies les surcharges des week-end, les  structures d’accueil, associations, formations, sports, spectacles, musées, hôtels, restaurants, etc.., auront le grand avantage d’avoir une charge constante d’usagers étalée sur tous les jours de l’année. Donc moins de frais et des prix meilleurs pour la clientèle.

Pour les Entreprises. Dans ce domaine, le travail en ‘Cycle Octomadaire’ va offrir d’énormes avantages. Comme seulement, 50 % du personnel travaillera chaque jour de la semaine dans les entreprises, moitié moins de matériel sera nécessaire : moitié moins de terrains, moins de locaux, moins de places de parking et surtout, moitié moins de machines ! C'est-à-dire, en gros, des investissements réduits de 50 % par rapport à aujourd’hui ! ! Et de plus, cerise sur le gâteau : Ces machines, déjà moitié moins nombreuses, mais travaillant 7 jours sur 7, soit  60 Heures par semaine, verront  leur amortissements sacrément accélérés. C’est bon pour la compétitivité et c’est bon pour l’emploi ! 
Utopie direz-vous ? Non, si nous réfléchissons un tant soit peu. Car aujourd’hui, que nous en ayons conscience ou pas, nous vivons une période historique où pour la première fois de son évolution, l’Homme peut par son intelligence et sa volonté, bâtir sa destinée ! Et non plus la subir !

Voir sur notre Site « Le Cycle Octomadaire »  : www.cerclepep.com/cercle/societe/octo.html
Voir notre livre « 35 HEURES, pour une Nouvelle Société » R.. MONEDI  Ed. .Buchet Chastel Paris

 

 


 

 MATIERES A REFLEXIONS          (haut de page ^)

Pharmaco - Business

TELETHON,   RECHERCHES  et  ROYALTIES *

Une interrogation m’a percuté l’esprit un dimanche soir, alors que le « Téléthon Circus » battait son plein et que le compteur des dons, animation aidant, atteignait les plus hauts sommets. Ah ! Ce cœur des Français, quand on sait faire pleurer Margot ! 

Ma question était, ‘mais à qui profite tout cet argent ?’. Mais, aux malades bien évidemment, me direz-vous. Oui, bien sûr et heureusement ! Mais ces malades n’en profitent, d’abord que s’ils ont les moyens d’acheter ces médicaments miracles, (voyez l’Afrique) et ensuite que s’ils en guérissent.

Mais par contre, ceux qui profitent à tous les coups, de cet argent, et qui sont toujours gagnants quoi qu’il arrive , eh, bien, ce sont les laboratoires pharmaceutiques. Pour eux en effet, tout est bénéfice, car aucun « retour aux Investisseurs-Donateurs » n’est prévu ! Et si comme on peut le subodorer, cela se passe ainsi, il s’agit ni plus ni moins, d’un vol manifeste ! Parce que rien de plus normal à ce que ceux qui investissent leur argent dans les entreprises , participent ensuite au partage des bénéfices réalisés !


Pour être plus clair prenons un exemple concret ; Supposons qu’avec la manne de quelques millions d’euros, qui lui aurait été ‘donnés’ par le Téléthon, un laboratoire privé de recherche médicale, trouve la ‘molécule miracle’ qui guérit une maladie incurable. Aussitôt, et comme cela est normal, le labo dépose un brevet pour protéger son invention. A partir de là, soit il fabrique et commercialise ce médicament, à un prix juteux bien évidemment, et il engrange tous les bénéfices, soit, il cède une licence d’exploitation à une autre entreprise et auquel cas, sans rien faire, il engrange des ‘royalties’. Ces bénéfices et ces royalties, sont bien sûr partagés entre les actionnaires des sociétés pharmaceutiques, mais répétons-le, aucune rétribution n’est prévue pour les organismes donateurs, grâce auxquels la géniale molécule a pu être créé. Quand on sait que ces redevances de brevets  peuvent s’élever à des millions, sinon à des milliards d’euros, on mesure l’ampleur de l’escroquerie perpétrée à l’encontre de la générosité publique. Et de plus, au-delà de l’argent, il y a peut-être aussi, des vols d’idées !


Après l’argent, la Matière Grise.  
Là aussi je me pose également la question de savoir ce qu’il advient lorsque des travaux de recherches, plus ou moins avancés, venants des Grandes Ecoles ou des Centres de recherches publics et qui, pour une raison ou une autre, se retrouvent dans le secteur privé mieux à même de concrétiser le projet. Dans ces cas là, de multiples questions se posent : à qui appartiennent les brevets d’inventions ? Y a-t-il réellement, comme stipulé dans la loi Allègre de 1998 et comme cela commence a à se faire dans certains Pays occidentaux, un partage équitable de la propriété des brevets, avec  les Universités, l’INSERM et autres labos publics, en fonction de leurs apports aux inventions des médicaments ? Et, y a-t-il ensuite un partage équitable des royalties ? Ou bien un vol manifeste  de ‘matière grise’, de la substantifique moelle de l’esprit humain, comme disait Rabelais.


Si toutes ces questions qui me sont apparues lors de ma triste méditation un soir de Téléthon, sont nulles et non avenues, tant mieux ! Mais dans le cas contraire quelle honte, pour les laboratoires de pharmacie! 


Imaginer des « Royalties Donations ». 
Profiter sans vergogne, des immenses sommes d’argent venant de la générosité publique, ou des apports techniques et scientifiques venant des Centres de recherches publics, est totalement malhonnête et inadmissible. Pour éviter ces injustices, tant morales qu’économiques, il est indispensable de créer un système de « Royalties Dons », qui permettent un partage équitable des bénéfices, bien souvent pharaoniques, entre tous ceux qui ont participé aux créations des ‘molécules miracles’. Ainsi au lieu que ce soit les entreprises pharmaceutiques et tous les ‘Mandarins du comprimé’ qui empochent, seuls, les dividendes et les royalties, il y aurait un juste et logique retour financier vers les ‘Investisseurs Donateurs’. A savoir, les Organismes Collecteurs de dons et  les Centres de Recherches publiques, 

Supprimer le business médical.
 Il serait bon de profiter de la prise en compte de ces nouvelles dispositions, pour remettre à plat tout le système ‘pharmacopesque’. De toutes les recherches destinées à développer notre qualité de vie, la recherche médicale est la plus capitale ! Dans le domaine de la santé, où l’éthique et la morale doivent primer, toutes les lois ultralibérales du business et du marché, devraient être bannies ! A cette fin, il faut impérativement créer une Instance Supérieure de l’Ethique de la Santé, dont l’objectif sera de contrôler à ce que nul ne puisse tirer avantages ou profits, de tous ceux qui souffrent ! Utopies direz-vous ? Aujourd’hui, oui…, mais demain ? Car de telles dispositions, appliquées dans le domaine très sensible de la santé de l’Humanité, créeraient de par le Monde des millions d’emplois et surtout des millions de guérisons, pour le plus grand bien de l’Espèce Humaine!

Voir le texte intégral sur notre Site , à la page : www.cerclepep.com/cercle/richesse/royalty.html 

Des Pertes Alstom’iques  

 
ALSTOM, DANS LA TOURMENTE 

Après la bataille épique entre Paris et Bruxelles, entre Sarkozi et Monti, on peut penser que la victoire est proche. Victoire pour qui… ? L’avenir nous le dira ! Mais comment cela a-t-il pu se produire ? Comment, un conglomérat de cette importance, 100 000 personnes avec les Sous-Traitants, comment une entreprise de si haute technologie, peut-elle accuser un déficit global de plus de 4 Milliard d’Euros ?

La liste des très grandes entreprises en déconfiture, en commençant par ENRON, commence à s’allonger de façon inquiétante. Bien sûr, en ce qui concerne ALSTOM on ne peut certainement pas parler de magouilles, mais on peut par contre, parler et épiloguer sur l’incompétence des dirigeants qui ont généré une situation aussi catastrophique ! Tiens en parlant de dirigeants, une question …, une seule !

A-t-on pensé, à totaliser les rémunérations des P.D.G., des D.G. et du STAFF complet, au 31 Décembre 2 003 (Salaires + Stock-Options + Indemnités de départ + tous autres Avantages) et à comparer ce montant,  à celui du 1er Janvier 2 000 ? Pour mesurer le taux des augmentations !

Car souvent dans les affaires, de tels échecs peuvent parfois rapporter gros ! 
…. A quelques uns, bien sûr.

 


 INFOS et REFLEXIONS du "Cercle  P.E.P."        (haut de page ^)

L’Audience du « Cercle P.E.P. » Nous sommes heureux de vous informer d’une bonne hausse de notre audience et que notre score actuel est de : 32 150 Visiteurs. Ce qui, répétons-le, nous semble très satisfaisant pour un Site comme le notre, basé sur des considérations et réflexions sociétales..

Dernières Nouvelles et Lectures sur notre Site.
"ALLEZ les JEUNES, à VOUS de REFAIRE le MONDE"  
< www.cerclepep.com/cercle/societe/jeunes.html >
"VOILée ou VIOLée ? …. CRUEL DILEMME" ! !
< www.cerclepep.com/cercle/popindex.html >
Soyez curieux, allez visiter notre Site : < www.cerclepep.com >
Et entre autres, cliquez sur nos rubriques : DOCUMENTHEQUE et "COGITODROME
Lire également : "AFIN QUE NUL NE PLEURE, ou le Dynamisme Convivial " ,
 
"35 Heures, POUR UNE NOUVELLE SOCIETE". Editeur BUCHET CHASTEL  Paris

 

 Vous avez quelques chose à dire ?          (haut de page ^)

Si comme nous vous avez des moments de révolte, d’approbation ou tout simplement quelque chose à dire, qui s’inscrit dans la philosophie du « Cercle P.E.P. », veuillez l’exprimer dans un petit laïus de 15 lignes maximum et nous l’adresser. Nous le publierons dans notre prochain Bulletin. 

Contactez le cercle PEP

Raymond MONEDI
Le Manager du " Cercle P.E.P."

                                                            

Fermer la fenêtre

Sommaire