BULLETIN DE LIAISON P.E.P. N° 18 - Mai 2005

Fermer la fenêtre

Sommaire

La citation du jour : 
 
« Il faut agir en Homme de pensée et penser en Homme d’action »
 

                                                                         Bergson

 

 

 EDITO                                                                          (haut de page ^)


Depuis vingt-cinq ans les revenus du patrimoine progressent plus que les salaires !

 


LA GUERRE DES  « Lézés »

CONTRE LES  « Zézés »


 


Dans la vie il y a deux sortes de Gens :

-Ceux qui vivent, les privilégiés, les profiteurs du système, les riches, les aisés, disons .…. les « Zézés »
-Ceux qui survivent, les paumés, les érèmistes, les ‘travailleurs pauvres’, les chômeurs,…les «  Lézés »

Le Combat perpétuel. Le combat des pauvres, disons les ‘Lézés,’ contre les riches, les ‘Zézés’. Comment admettre qu’aujourd’hui, plus un Pays s’enrichit plus il y a du Chômage et de la misère ? Comment admettre aussi, que nos entreprises déclarent des milliards de bénéfices, alors que notre triste FRANCE se noie de plus en plus dans d’autres milliards de déficits ? Comment admettre encore, qu’à l’instar de l’AMERIQUE et de l’ANGLETERRE, nous avons-nous aussi à présent, nos « Travailleurs Pauvres » qui s’ajoutent aux miséreux du bas ? La fracture sociale que l’on voulait réduire se développe peu à peu en cassure totale.

Le plus surprenant dans ce constat, est que le Gouvernement semblent si surpris du niveau de mécontentement et de morosité qui se développe chez les « Lézés ». Alors que ce sont eux-mêmes qui par leurs discours-tartufe, leurs comportements et par leur incompétence évidente, génèrent un climat de stress, de désespérance, de déréliction, ainsi que de peur sociale généralisée ! 

Mais attention trop c’est trop . Aujourd’hui le peuple en a assez !
Il y a des injustices financières et des privilèges  qui risquent de ne plus durer bien longtemps. Car même s’ils ne sont pas aussi instruits qu’ils devraient l’être (la faute à qui ?), la somme des intelligences et des volontés de Millions de ‘Lézés’ qui subissent, sera toujours supérieure à celles de quelques Milliers de ‘Zézés’ qui ne pensent que bénéfices ! Comme les ‘saigneurs’ du CAC 40 et du MEDEF, pour ne citer qu’eux !

Car, pour peu que l’on y réfléchisse, ce sont les Lézés-travailleurs et les Lézés-consommateurs qui fabriquent toutes les richesses des Zézés-profiteurs ! Il faut bien comprendre que leurs bénéfices exorbitants, ont deux provenances :

*1)Les salaires des Lézés-travailleurs honteusement trop bas, leur rapportent gros ! Et le Baron Seillière qui ose affirmer avec son arrogance coutumière, que notre SMIC trop élevé nuit à la compétitivité Française ! Comme si la Masse Salariale d’une entreprise, n’était pas plombée par les Hauts salaires !

*2)Les marges faramineuses, que l’on ajoute à des prix d’achat très bas, consentis par des fournisseurs pressurés au maximum. Des marges excessives qui gonflent honteusement les prix de vente et qui génèrent des bénéfices abusifs, payés par les Lezés-consommateurs, manipulés par la publicité.

Ce sont les ‘Lézés’ qui fabriquent les bénéfices des ‘Zézés’. Parce que quand même, ne soyons pas idiots ! Quand une entreprise fait de gros bénéfices, c’est qu’elle est bien gérée bien sûr, mais c’est aussi, et surtout, que ses prix sont trop exagérés ! Il y a la concurrence penserez-vous, sauf qu’à un certain niveau….. Prenons par exemple  le cas de Total dont les bénéfices records ont défrayés la chronique : l’affolement du prix du baril de pétrole a été pour eux, une sacrée aubaine pour faire exploser les prix de leurs prestations et surtout, le prix du litre d’essence à la pompe !

Si Renault et Peugeot font ces milliards de bénéfices, c’est qu’ils nous vendent leurs voitures beaucoup trop chères ! Si les banques, BNP, Société Générale, Parisbas, etc… gagnent autant de milliards, c’est qu’ils nous re-prêtent notre argent, à des taux quasi usuraires ! Il en est de même pour les Assurances, AXA et Compagnies qui nous pressurent plus qu’elles nous assurent. Et lorsque l’Oréal doublent ses bénéfices c’est que la publicité aidant, elle a lancé une sacrée O.P.A. sur nos femmes, qui pour être belles achètent à n’importe quel prix ! Que dire également de la Grande Distribution qui est passée maître dans l’art de manipuler les prix : toujours plus bas à l’annonce et toujours plus élevés dans les caddies !

Ainsi quoi que vous soyez, Travailleurs ou consommateurs, et quoi que vous fassiez, … 
des ‘Zézés’ qui vous exploitent, vous  serez toujours les pauvres ‘Lézés’ !

 


 

 L’EUROPE  MERITE BIEN UN CODICILLE             (haut de page ^)


La bataille actuelle pour le
OUI et le NON à la Constitution a quelque chose de surréaliste. La confiance, la crédulité, la mauvaise foi, font tant et si bien que plus personne ne sait à quel Saint se vouer !

Toutes les interprétations  qu’en font les soit disants spécialistes, les politiques et même les organismes sociétaux, qu’ils soient de Droite ou de Gauche ont leurs explications, aussi probantes les unes que les autres. Alors qui croire ? Que faire ? Une fois encore, comme à toutes les élections ou référendums, où la majorité s’obtient à 1 ou 2 % près, ce seront les ‘indécis’ qui feront la décision ! Le fameux
S.V.I., le « Syndrome du Votant Indécis ».

En effet, combien d’électeurs qui sortent de chez eux pour aller voter : ‘OUI’ par exemple, et qui, pour des raisons diverses : la voiture qui démarre mal ou le bistrot du coin qui est fermé, pas de place pour se garer et la pluie qui vous a douché, ou même la rencontre avec un copain qui pense pas comme vous, combien  de ces indécis partis pour voter OUI, voteront NON dans l’isoloir ? Ou le contraire bien sûr !
C’est ainsi que quasiment toutes les Démocraties, sont gouvernées par des Hommes du hasard.


Un Codicille de référence.
Nous pourrions épiloguer longtemps sur ces sujets, et sur le prochain référendum. Mais pour être constructif nous voudrions plutôt faire une proposition concrète. Partant du principe que la Constitution a été pensée, étudiée, et rédigée par des personnes impartiales, neutres, compétentes et responsables, toutes les nombreuses critiques que l’on en fait ne peuvent venir  que d’interprétations différentes de certains articles.
Partant également du principe que son objectif primordial est de faire le Bonheur de TOUS les Européens, pourquoi tout simplement, ne pas ajouter à l’article premier de la Constitution, un CODICILLE  sur ce Bonheur et qui rendrait nulle et non avenue toute décision allant à son encontre !

Un groupe ad-hoc, composé d’experts : deux philosophes, deux financiers, deux économistes et deux sociologues pourraient rédiger un Codicille du genre : 

- La nouvelle Constitution Européenne a pour ‘objectif prioritaire’ de faire le Bonheur de tous les  Citoyens de tous les Pays signataires.
- Le Bonheur de chacun, n’aura pour limite, que le respect du Bonheur des autres.
- La Prospérité se partagera de façon équitable, en fonction, du Travail,  des Mérites et  des Besoins Vitaux, de chacun

Tout article de la Constitution ou son interprétation, qui se révélerait être  contraire à ces conditions prioritaires, serait considéré caduc !

Oui, je sais….., Oui, il vaudrait….., Non, il faudrait….., Non, ainsi nous….
Pour ma part, je vais voter OUI, bien sûr ! Du moins je le crois ! Mais je serai beaucoup plus rassuré si, d’ici le 20 Mai, on y ajoutait un CODICILLE de ce genre.

 

 

 LES 35 HEURES SONT MORTES,  VIVE LES « 32 » HEURES !  (haut de page ^)


Depuis l’An 2 000, nous devrions être au début de l’âge d’or, mais par une technico-politique absurde nous continuons notre fuite en avant, irresponsable et suicidaire*.

Comment ne pas voir que pour la première fois de son histoire, l’Homme peut s’arrêter et, non pas pour se reposer car cela serait reculer, mais pour réfléchir et méditer sur sa destinée ! Nous verrions alors, que si nos richesses étaient ‘équitablement’ partagées, l’humanité toute entière pourrait déjà être heureuse !

Réfléchir avant de courir. Aujourd’hui, happés par une spirale financière et technologique qu’ils ne maîtrisent plus et qui obscurcit leur raisonnement, les Hommes foncent têtes baissées, pour remporter une course folle patronnée par Sainte Compétitivité ! Les yeux rivés sur les montagnes de la ‘croissance’, dominées par le pic de la ‘concurrence’, ils ne voient même pas les riantes vallées qui les entourent et dans lesquelles il ferait si bon vivre et prospérer, au rythme mesuré de leur nature. Et pire que cela, dans cette course technologique échevelée nous courrons avec nos jambes et pas du tout avec nos têtes. Nous courons avec nos progrès techniques, nos gains de  productivité et nos machines, mais pas du tout avec notre raison, ni notre esprit !

La rançon du Progrès.
Depuis deux siècles environ, les pays occidentaux ont entrepris une course prométhéenne, comme s’ils voulaient conquérir le pouvoir du feu. Tout a commencé avec la découverte de la ‘machine à vapeur’. Si jusque là, l’énergie était produite par les animaux et très souvent aussi par la force musculaire des Hommes, depuis l’avènement du ‘Cheval-Vapeur’, une ère nouvelle de facilité s’est ouverte dans l’évolution de l’humanité !

Et si l’histoire raconte que, n’étant pas équipée de soupape de sûreté, la première marmite à vapeur de Denis Papin a explosé, on peut voir aujourd’hui que cette simple explosion a généré une autre méga-explosion,  technologique celle là, qui a complètement  bouleversé la face du Monde. Et depuis nous sommes totalement aveuglés, obnubilés, comme fascinés par le  Dieu progrès. Nous sommes en train de nous fourvoyer, car l’Homme doit vivre « par » le progrès  et non pas « pour » le progrès !

La technologie pour la technologie, ne peut nous conduire que dans des impasses. Et l’une de ces impasses est  la ‘réduction des Emplois’. Nos gouvernants peuvent pérorer, ergoter et asséner leurs absurdes certitudes : tous progrès technologiques qui génèrent des gains de productivité, génèrent obligatoirement du chômage ! Sauf si parallèlement et intelligemment, l’on en profite, pour réduire les horaires de travail en conséquence.

Parce que, quoiqu’en disent nos ‘esclavagistes modernes’, Monsieur de La Palisses, lui, dirait : «Plus on fabrique vite, moins il faut de temps » Tout autre explication, n’est que ratiocination trompeuse. Mais quand le Gouvernement, comprendra-t-il donc, qu’il est manipulé par le MEDEF ? Car l’intérêt égoïste des entreprises, n’est pas de réduire leurs horaires de travail en fonction de leurs gains de productivité, comme cela serait logique, mais bien plutôt de licencier au maximum ! Car ainsi, c’est l’Etat qui paie les pots cassés ! C’est toute la Collectivité qui supporte le sur-coût du chômage ! Sauf les entreprises

Par la faute de M. AUBRY et aussi du MEDEF, nous avons tué les 35 Heures, qui intelligemment appliquées auraient pu constituer une exceptionnelle avancée sociétale, qui  progressivement se serait étendue à la Terre entière.

Mais personnellement, moi : Raymond MONEDI, je veux ici même prendre date !

 « Dans 10 ANS,  l’horaire hebdomadaire normal en France, sera de 32 Heures !»

 *EXTRAIT du livre  « AFIN QUE NUL NE PLEURE » éd. Buchet Chastel  Paris


 INFOS et REFLEXIONS du "Cercle  P.E.P."        (haut de page ^)

Nous vous prions de nous excuser de la sortie tardive de ce BULLETIN, mais votre Manager devait impérativement terminer son livre pour la fin Avril.  Son sujet concerne le ‘Développement de la Personnalité’ par le ’Développement des facultés mentales’.Son titre : « TU SERAS, UN LEADER…..MON  FILS »     Nous vous en reparlerons. 

L’Audience du « Cercle P.E.P. »
Nous sommes heureux de vous informer de la belle hausse de notre audience au cours de ces derniers mois. Avec notre score actuel de plus de   46.000 Visiteurs, nous notons avec plaisir une moyenne d’environ 1 800 visites par Mois. Merci à vous tous !

 Vous avez quelques chose à dire ?                      (haut de page ^)

Si comme nous vous avez des moments de révolte, d’approbation ou tout simplement quelque chose à dire, qui s’inscrit dans la philosophie du « Cercle P.E.P. », veuillez l’exprimer dans un petit laïus de 15 lignes maximum et nous l’adresser. Nous le publierons dans notre prochain Bulletin. 

Contactez le cercle PEP


Raymond MONEDI
Le Manager du " Cercle P.E.P."

Mai 2005

                                                            

Fermer la fenêtre

Sommaire