BULLETIN DE LIAISON P.E.P. N° 20 - Septembre 2005

Fermer la fenêtre

Sommaire

 

 

 

 UN  COURRIEL VENANT D’ANGLETERRE   (haut de page ^)

J’ai jugé intéressant de vous présenter ci-après, un échange de courriels entre un jeune ingénieur Français de 26 ans, qui vit et travaille en Angleterre depuis 4 ans.
 

Le moins que l’on puisses dire, est que la philosophie anglo-saxonne  est totalement opposée à celle du Cercle P.E.P.        

 

 

Voici ce courrier d’outre-manche :

Bonjour Monsieur,
Je lis avec attention tous les mails que vous m’adressez et je dois vous dire qu’ils me font tous bouillir intérieurement. Depuis que je vis en Angleterre, je découvre une nouvelle approche de la Société qui devrait servir d’exemple à une grosse partie des Français. Malheureusement, je m’aperçois que notre ‘ouverture d’esprit’ n’est pas très grande, preuve en est le résultat du référendum. On a rejeté les autres, pour se renfermer dans notre petit pays.
Votre mail caractérise bien une des différences Angleterre/France : ‘La critique de la réussite’ ! Il existe bien sûr des « requins », des « Zélés » comme vous dites, qui ne pensent  qu’à leurs carrières et à leurs ‘stock options’, mais ces personnes vont de l’avant et se battent pour gagnez plus. En Angleterre, on idéalise les gens qui réussissent et le peuple se sert de ces succès pour espérer, avancer et tenter de gagner leur part de gâteau. Ce pays va de l’avant, alors qu’en France, je ne n’entends que des critiques et des plaintes. Les personnes qui ont du succès sont forcément mauvaises et le peuple est forcément victime. Des critiques, mais aucune solution, aucune idée pour avancer, seulement des idées pour figer un peu plus le pays dans l’immobilisme !
Je travaille avec des collègues de plusieurs pays Européens et je lutte quotidiennement pour redorer un peu le blason de la France. L’actualité, que l’on commente régulièrement aux ‘pauses-café’ (importées de France), me renvoie en plein visage tous les défauts français. Et quelque soit le pays la critique est générale !

Le meilleur exemple vient de ma Société qui est présente un peu partout en Europe : les salaires sont sensiblement identiques, le travail de même, mais l’on remarque que ce sont les Français qui ont le plus de vacances. En Italie et en Angleterre, c’est 25 jours,  36 en Allemagne et 38 en Hollande et,…. 48 jours pour la France !    Ce qui choque, estomaque et laisse perplexe mes Collègues, est que la France est le Pays qui continue à faire grève et à se plaindre  constamment, malgré tous ses avantages sociaux. Dans ma société, l’image de la France est celle d’un Pays où l’on ne fait rien et quand on travaille un peu, on fait grève !


Que puis-je répondre à mes Collègues Européens ? J’ai bien essayé de faire valoir le « Modèle Français », la protection sociale, etc…. ; on me demande alors pourquoi l’on fait grève ? Je parle de l’ « Efficacité Française » et l’on me répond que si l’on est plus pour faire le même boulot, ça ne tient pas la route!
Je m’aperçois d’ailleurs, que moins on a d’avantages, moins on se plaint ! On aurait beaucoup à apprendre des autres, mêmes des Anglais qu’on critique si souvent. A l’occasion, de vos mails je tenterai de comparer un peu ce que je vois ici à Londres, pour apporter un autre point de vue.

                                                               PATRICK                 

Notre réponse :

Mon Cher PATRICK,
Vous me faites l'apologie de la vie en Angleterre, ce qui prouve qu'en peu de temps vous avez déjà été pas mal conditionné. Ne comprenez vous pas que la vie idyllique que vous nous vantez tant, entièrement basée sur le Travail, sera sous peu caduque ! Ne voyez vous pas, vous et vos Collègues Européens, que grâce à nos progrès technologiques, le ‘labeur à outrance’ sera vite, (dans deux ou trois décennies maximum), un triste relent du passé !

C’est ainsi que le management des Peuples et la philosophie de vie que proposent encore le capitalisme et les Anglo-saxons, est en opposition totale avec l'évolution "Sociétale" de l'Humanité. Evolution qui irait plutôt dans un sens plus positif : "Il faut travailler pour vivre ...et non pas vivre, pour travailler ! 
Bien sûr, pour quelques années encore il va falloir se bagarrer ! On dit que le capitalisme c’est la « loi de la jungle » C’est faux,….parce que c’est pire ! En effet, dans le domaine du business, les Hommes sont pire que les animaux ! Dans la Nature, "la raison du plus fort" ne prévaut que pour assurer la subsistance ou l'équilibre des espèces. Mais on ne tue pas  pour s'enrichir. Les animaux eux, ne délimitent pas plusieurs territoires pour les revendre. Ils ne fabriquent pas plusieurs nids, ou terriers, pour les louer !  Alors que nous, les Humains, soit disants civilisés, nous nous entre-tuons pour ‘Gagner toujours plus’.

Savez-vous mon cher PATRICK, quelle est l'origine du terme "Travail" ? Il vient du mot Grec  « Tripalium », le nom d'un engin de torture ! Car pour les Grecs, peuple le plus intelligent de la Terre, à leur haute époque, le "Travail", était synonyme de "supplice". Surprenant, hein !
Non, le Travail, n'est pas la finalité de l'Homme, comme ceux qui l’exploitent voudraient nous le faire croire. La destinée des Hommes passe par "l'Activité" ! Une 'Activité’ consentie qui doit progressivement, développer, physiquement, intellectuellement et psychiquement l'espèce humaine et anoblir l'Homme pour l'amener à réaliser le destin pour lequel il est sur Terre.

Les Anglo-Saxons thuriféraires du capitalisme
Savez vous pourquoi les capitalistes ne jurent que par la croissance ? Parce qu’avec leur système, se sont eux qui se  partagent 90 % des gains ! Les 10 % restants sont partagés entre des millions de producteurs : des infimes miettes chacun. Une preuve flagrante a été donnée en France, par la conduite innommable du CAC 40 : Après leur très bonne année 2 004, les Patrons et les actionnaires se sont partagés 40 Milliards d'Euros de bénéfices, alors que les bas-salaires n'ont été majorés que de 2,5 % !

Et sur ce dernier point qui résume tout, dites-moi : comment la Société Capitaliste que vous louez tant, peut-elle concilier ambition et raison ? Comment peut-elle à la fois pousser, à la Sur-innovation, à la Sur-production, à la Sur-consommation et donc à la Sur-exploitation des matières premières planétaires, et vouloir en même temps, assurer le "Développement Durable" de l’Humanité ? Parce que si nous continuons à ‘bouffer’ notre Planète à ce rythme, nous serons les grands responsables de la transmission à nos futures générations, des prémices d’une Civilisation en voie de disparition ! 

Raymond MONEDI

P.S. Merci de votre proposition finale, ce serait en effet, très fructueux de pouvoir établir un dialogue sur les véritables conditions de vie et de travail, de chaque côté du channel.

 


 

 Le Sociologue,  Pierre BOURDIEU  avait tout dit !              (haut de page ^)

Avant de remettre en question le « Code du Travail Français », il serait prudent que les ‘Apprentis-sorciers’, promoteurs de cette erreur monumentale, lisent un petit livre du sociologue Pierre BOURDIEU récemment disparu :

« CONTRE-FEUX » des Editions ‘LIBER-RAISONS D’AGIR’. Son Thème 

Propos pour servir à la résistance
contre l’invasion néo-libérale.

 

 

POUR UN NOUVEL INTERNATIONALISME  (intervention de FRANCFORT le 7 Juin 1997)

« Les peuples de l’Europe sont aujourd’hui à un tournant de leur histoire. Les conquêtes de plusieurs siècles de luttes sociales, de combats intellectuels et politiques pour la dignité des travailleurs sont directement menacées. Les mouvements qui s’observent, ici et là ,dans l’ensemble de l’Europe, et même ailleurs, jusqu’en Corée, ces mouvements qui se succèdent, en Allemagne, en France, en Grèce, en Italie, etc…apparemment sans coordination véritable, sont autant de révoltes contre une politique qui prend des formes différentes selon les domaines et selon les pays et qui, néanmoins,  s’inspirent toujours de la même intentions : détruire les acquis sociaux, qui sont, quoi qu’on en dise, parmi les conquêtes les plus hautes de la civilisation.
Des conquêtes qu’il s’agit d’universaliser, d’étendre à tout l’univers, de mondialiser, au lieu de prendre prétexte de la « mondialisation », de la concurrence de pays moins avancés économiquement et socialement, pour les mettre en question. Rien n’est plus naturel et plus légitime que la défense de ces acquis, que certains veulent présenter comme une forme de conservatisme, ou d’archaïsme. Condamnerait-on comme conservatisme la défense des acquis culturels de l’humanité, Kant ou Hegel, Mozart ou Beethoven ?

Les acquis sociaux dont je parle : droit du travail, sécurité sociale, pour lesquels des hommes et des femmes ont souffert et combattu, sont des conquêtes aussi hautes et aussi précieuses et qui, en outre, ne survivent pas seulement dans les musées, les bibliothèques et les académies. C’est pourquoi je ne puis m’empêcher d’éprouver quelque chose comme un sentiment de scandale devant ceux qui, se faisant les alliés des forces économiques les plus brutales, condamnent ceux qui, en défendant leurs acquis, parfois décrits comme des « privilèges », défendent les acquis de tous les hommes et de toutes les femmes, d’Europe et d’ailleurs.

Pierre  BOURDIEU

 

 Et la guerre des « Lézés » contre les « Zézés »,  continue !       (haut de page ^)

C’est dans notre BULLETIN P.E.P. N° 18, que pour la première fois, j’ai parlé de la guerre entre les ‘Lézés’ et les ‘Zézés’. Pour y faire suite, un ami internaute m’a signalé que j’avais oublié de parler des ‘Zélés’ ! Alors pour être juste j’ai tenu à réparer cette omission dans notre BULLETIN P.E.P. N° 19.

J’ai donc défini ce qu’étaient pour moi les ‘Zélés’, ce qui m’a amené bien évidemment, à parler des « Zélites ». En précisant bien que là, il y en avait de 2 sortes et que les ‘Zélés’ devaient choisir les bonnes ‘Zélites’ plutôt que les mauvaises, de ‘Zélites’.

Vous me suivez j’espère….car ce n’est pas fini !

 

Après cela je pensais en effet, être exhaustif ! Mais voilà-t-y-pas que récemment un autre internaute m’informe que j’ai encore oublié de citer : les « Baisés ». Et c’est vrai, il faut aussi tenir compte des ‘Bézés ! Mais là, l’affaire se complique et il vaut mieux faire le point. La première fois que j’en avais parlé, j’avais simplement dit : Dans la vie, il y a 2 sortes d’Hommes, mais à présent nous sommes déjà 5 ; c'est-à-dire plus du double ! Alors avant d’aller plus loin, car en plus, rien ne nous dit que c’est fini, identifions déjà nos 5 personnages. Nous avons, dans l’ordre d’inscription, pour ne pas faire de jaloux :

- D’abord,  les  « Lézés », qui triment et qui végètent,……..…ce sont les ‘Esclaves des temps modernes’

- Puis il y a les « Zézés », qui exploitent les premiers………...ce sont les ‘Profiteurs de la sueur d’autrui’

- Puis les bons « Zélés », qui eux font avancer l’Humanité…..ce sont les ‘Chevaliers du 3eme Millénaire’

- Les mauvais  « Zélés », qui exploitent le Monde entier….ce sont les ‘Rapaces d’un temps bientôt révolu’

- A présent, les « Bézés » les malchanceux de la vie…………ce sont les ‘Laissés pour compte du Système’
 

Pour de plus amples détails, lire ou relire nos BULLETINS P.E.P. N° 18 et 19.  Voir notre Site, pages :

                            < www.cerclepep.com/cercle/action/bultin18/buletin18.html >

                            < www.cerclepep.com/cercle/action/bultin19/buletin19.html >

Le CONCOURS est lancé : Les mots et les laïus significatifs seront publiés, sur le BULLETIN N°21

 

 Les Délocalisations Franco-Françaises  !       (haut de page ^)

Avez-vous remarqué que les «  Délocalisations Européennes », qui ont mobilisé tout le Gouvernement, qui ont fait trembler les P.M.E. et qui ont fait la une de tous les médias pendant quelques semaines, sont à présent quasiment tombées aux oubliettes.  Mais à présent, voilà les  « Délocalisations Franco-Françaises »

Car, l’idée poursuit son chemin sur le plan National. Comme en France, la croissance économique est totalement en panne, les hommes politiques, de quelques bords qu’ils soient, font feu de tous bois pour attirer des entreprises dans leurs régions ! C’est ainsi que, sans que personne n’en ait réellement conscience, nous assistons depuis quelques temps, à une insidieuse campagne de développement de ces  « Délocalisations Nationales » !


Qui en effet, n’a pas remarqué certains spots ou slogans publicitaires diffusés dans tous les médias et qui vantent les qualités de vie et les mérites de leurs régions, dans lesquelles bien sûr, l’on vit mieux qu’ailleurs !

Par exemple:

«  Venez vivre en Gironde ; Développer votre entreprise dans la CUB de BORDEAUX

« Tomber sous le charme de RENNES, ou , la douceur Angevine. Aujourd’hui, même le BERRY ‘serait tendance’

« Citons également le LOIRET, MIDI-PYRENEES ……ou, ‘Le LIMOUSIN, qui a-t-il de meilleur ?’

Actions absurdes et égoïstes, voir même dangereuses ! Faire venir dans sa région, des entreprises venants d’autres régions, est totalement aberrant et inopérant. Surtout si ces entreprises viennent s’installer chez-vous pour profiter des primes et des aides, après avoir ‘croqué’ toutes celles qui leur ont été données par la région qu’elles quittent. Comment nos responsables locaux et aussi nationaux, n’ont-ils pas compris que ce n’est pas en déshabillant, par exemple, la région de ‘St Pierre-de- ..’, pour habiller plus et mieux , la région de ‘St Paul-de- ...’, (ou vice et versa ), que la France  s’enrichira !  

 


 INFOS et REFLEXIONS du "Cercle  P.E.P."        (haut de page ^)

L’Audience du « Cercle P.E.P. » Nous sommes heureux de constater que les visites de notre Site se maintiennent toujours à un bon niveau. Notre score actuel approche les 50 000 Visiteurs. Mais nous devrions aller plus loin encore.  Alors si vous trouvez, notre philosophie et nos réflexions intéressantes, veuillez faire connaître notre Site à vos amis, à vos collègues et à d’autres associations ayant les mêmes idées humanistes que nous.  Merci à TOUS !

 Vous avez quelques chose à dire ?                      (haut de page ^)

Si comme nous vous avez des moments de révolte, d’approbation ou tout simplement quelque chose à dire, qui s’inscrit dans la philosophie du « Cercle P.E.P. », veuillez l’exprimer dans un petit laïus de 15 lignes maximum et nous l’adresser. Nous le publierons dans notre prochain Bulletin. 

Contactez le cercle PEP


Raymond MONEDI
Le Manager du " Cercle P.E.P."

Septembre 2005

                                                            

Fermer la fenêtre

Sommaire