ACTUALITE DECEMBRE  2007

Sommaire

Fermer la fenêtre


 


Un  Conte de  NOËL  de  Social – Fiction

L’ UNIVERS  et la COULEUR  BONHEUR



    
Il était une fois, … par une belle nuit de Noël, un vaisseau spatial de « contrôle coloristique » qui traversait les espaces intersidéraux, comme un jet de lumière. A son bord, deux E. T. ( Etre Transtellique) étaient aux commandes. Venant de la  « Nébuleuse Primale » ils se dirigeaient vers la planète Terrea pour y accomplir leur mission de ‘Contrôle de la Coloration Chromosphérique’, comme pour toutes les autres astres du Cosmos.

Ces contrôles, qui avaient lieu à fuseaux temporels réguliers, permettaient au « Méta-Centre Cosmique », de mesurer l’évolution du niveau de civilisation et de sociétalisation d’une Planète, afin de la situer à sa juste place sur la grille de la ‘Plénitude Ataraxique Universelle’.


Car en effet, et cela peu de cosmogones le savaient, la couleur de l’Aura, cette auréole lumineuse que projette chaque planète, dépendait et dépend d’ailleurs toujours aujourd’hui, du degré culturel, de la sagesse et de la propension au Bonheur et à l’Amour, de l’ensemble de ses habitants.

Bien calés dans leurs fauteuils anatomiques, nos deux E. T., Rex et Jalna, s’imbibaient de la sérénité de l’instant. Leurs yeux émerveillés ne pouvaient se détacher du cosmorama stellaire qu’ils traversaient et dont la beauté stylitique vous coupait le souffle. Les galaxies s’égrenaient les unes à la suite des autres comme les perles éthérées d’un collier sans fin longeant la voie lactée. Par moments, dans des densités astrales on identifiait très bien les Soleils, qui de leurs chauds rayons couvaient leurs planètes, comme des mères-poules leurs poussins. La toute jeune Jalna était heureuse ! Pour sa première mission extra-cosmale elle avait la chance de faire équipe avec le Capitoul Rex, un des cosmologues les plus expérimentés, mais aussi celui qu’elle admirait le plus à la « Nébuleuse Primale ». Elle pressentait que ce voyage interstellaire lui apporterait beaucoup ; d’abord sur le plan métier, elle savait qu’elle allait faire un apprentissage cosmologique de haut niveau et ensuite, que sur le plan personnel, leurs désaltérations lui seraient tout aussi instructives ! C’est d’ailleurs elle qui la première rompit le silence sérénal du moment.

  - Dis-moi Rex, les Terréans savent-ils qu’ils sont régulièrement contrôlés par l’Autorité Primale ?

  - Non, bien sûr ! Tu parles, ils sont bien trop vaniteux et égoïstes pour penser un seul instant, qu’ils ne sont pas le nombril du Monde ! Alors, comment veux-tu qu’ils puissent imaginer qu’il existe  une Intelligence Cosmique Suprême, qui les surveille ?

  - C’est malheureux quand même. Mais explique-moi, comment le comportement des habitants d’une planète, peut influer sur la coloration de son Aura ? Tout ce dont je me souviens de ma formation au Cénacle, c’est que le Bleu, le Blanc et le Rouge sont les couleurs de base et que le Noir, …. c’est la catastrophe.

  - Hum ! En théorie c’est simple, mais dans la réalité c’est autrement plus compliqué. Tu sais que dans l’univers, tout n’est que vibrations et rayonnements. Et les couleurs ne sont en fait que des radiations, dont chacune possède une longueur d’ondes différentes, limitées bien sûr au spectre d’émission qu’est l’arc-en-ciel. Le problème est qu’à leur niveau de civilisation, si les Terréans savent que les irradiations des couleurs agissent sur leur psychisme et donc sur leur comportement, ils ne savent pas que ….

   - Mais oui, j’ai compris, s’écria Jalna : ils ne savent pas, que réciproquement, leurs comportements influent à leur tour sur la couleur de la chromosphère de leur planète.

   -  Bien pensé petite, répond Rex, c’est exactement ça !

   - Et fière d’elle, elle enchaîna :
Et c’est parce que les habitants de Terréa ne le savent pas, comme d’ailleurs tous les Cosmogones des autres planètes je suppose, que le Maître Jehan-Croix nous envoie régulièrement en mission de contrôle coloristique !

   -  Tu as encore gagné, lui dit son compagnon qui poursuivit: Tu vois Jal, dans l’Univers tout se tient, la partie influe sur le tout, comme le tout influe sur la partie. Et si les couleurs, comme les rayons cosmiques, agissent sur leurs comportements, les actions de chaque individu cosmique, par les ions et les photons, que véhiculent leur psychisme subconsciental, se répercutent sur la couleur de leur chromosphère ! Mais, ce qui est très grave, c’est que ces conduites individuelles, positives ou négatives, se répercutent également dans tout le Cosmos ! Là est le danger. Là est la raison de l’ensemble de nos contrôles inter galactiques.

Et pour ce qui concerne Terréa, je peux te dire qu’à notre dernière visite triunnale, nous avons relevé une colorisation « Rouge indice II », qui depuis nous  donne quelques soucis. C’était en effet le signe d’une forte emprise, de ce qu’ils appelaient eux-mêmes, le ‘Communisme’.
 

   -  C’est triste, soupira Jalna, car tout l’Univers pourrait en subir les conséquences. Ce risque est injuste, moi je crois qu’il serait quand même plus sage de les avertir ! Pourquoi nous ne…..

   -  Mais tu penses, l’interrompit Rex, cela a déjà été fait ! C’est justement Jehan-Croix  qui y a été la dernière fois ! Tiens, il y a tout juste 2 007 ans aujourd’hui, …..jour de Noël !

Malheureusement, ils n’ont donné aucune suite à son message.

   -  Top ! Attention Jalna. Nous arrivons au site prismatique et nous allons nous mettre en position d’observation Omèga. Nous ne devons pas trop nous approcher car ils pourraient nous détecter ! Sais-tu petite Cosminette, que les Terréans  vont déjà dans la Lune ? Et qu’ils parlent même d’aller sur la planète Mars.
 

   -  Si je comprends bien, répondit-elle, ils sont beaucoup plus avancés sur le plan technologique, qu’ils ne le sont sur le plan « Amour sociologique » !

   -  Oui, tu as…., mais STOP ! Nous sommes pile à la quadrature prévue. A présent Jalna, branche le Spectrographe coloristique et axe la visu sur Terréa ! C’est bon, tu es  O. K.

A moi à présent. TOP, je branche le contact spectral ! C’est bon. J’enclenche le relai-chromatique et je règle le synthétiseur. A présent tout est O. K. ! Ne bouge pas Jal, l’écran colorex va s’allumer et nous allons voir la chromosphère de Terréa.
 

D’abord, toutes les couleurs de l’arc-en-ciel défilèrent sous leurs yeux. Puis l’image se stabilisa et sur la grille colorale R 4, le Rouge soutenu du départ vira progressivement au rose pâle, pour s’arrêter au niveau d’un blanc sale !
 

   -  Mais ce n’est pas possible, s’écria l’ E. T., levant les bras au ciel. Mais qu’est ce qu’ils ont fabriqué ? L’humanité Terréanne n’est quand même pas foutue ?
 

Jalna surprise, se tourna vers lui, mais au même instant une nouvelle grille colorale s’inscrivit sur l’écran. C’était la G. 3, celle des ‘nuances grises’, la plus moche d’après les experts,  qui partait d’un blanc sale à un Gris métallisé très sombre, quasiment noir ! Aussitôt, le curseur de contrôle s’éleva pour s’arrêter très haut, au niveau 8,6 de l’échelle de l’Univers, sur un ‘Gris argenté foncé’!

 

   -  Mais, .. Mais ..ne faisait que dire Rex, qui littéralement catastrophé ne pouvait plus parler

   -  Qu’est-ce qu’il y a ? Qu’est-ce qui se passe ? cria Jalna affolée. Dis-moi Rex, dis-moi …
 

Reprenant sa maîtrise dirale, il lui répondit :


   -  C’est passé ma chérie. Mais je peux te dire que l’état psycho….  de Terréa est grave, très très grave, car au-delà du  niveau 9, toute planète risque l’implosion sociétale! La Révolution, comme ils disent chez eux. Réaction d’autant plus plausible que la couleur ‘Gris argenté foncé’ que nous avons relevé, est, comme son nom l’indique, le dangereux signe de l’ARGENT …., de la finance ! Mais comment ont-ils pu, en deux fuseaux temporels seulement, passer de l’emprise du Rouge, pour tomber sous une si forte domination de l’ARGENT ? Ces Térréans doivent être une race très, très, particulière !

   -  Mais comment , dit Jalna, ne se rendent-ils pas compte qu’ils tournent le dos au bonheur et qu’ils sont, eux-mêmes, en train de créer leur propre enfer.

   -  Il faut comprendre que ce ne doit pas être facile pour eux, répondit Rex, car l’idéologie argentifère est aussi séduisante, que trompeuse ! Au départ, elle promet des richesses pour tous, mais à l’arrivée seuls quelques rapaces privilégiés se partagent les profits ! Par contre, pour revenir à notre mission, à présent, je comprends pourquoi  Jehan  en a tant avancé la date ; il devait avoir un mauvais pressentiment.
 

 Puis après un silence, Rex totalement estoqué, prit la décision de revenir à la base.
 

  -  Allez Jalna, on rentre ! Range le spectographe, pendant que je remets les statoriques en route !
 

L’ambiance n’était pas à la joie dans le vaisseau spatial, qui reprenait la voie lactée Alpha pour revenir à la base de la « Nébuleuse Primale ». Même la nuit stellaire semblait moins belle et l’éclat des galaxies semblait plus terne. Nos deux E. T. étaient plongés dans d’amères réflexions quand une sonnerie grésilla : c’était  « Jehan-Croix » qui venait aux nouvelles. Ce qui n’était pas dans ses habitudes ; Ce qui prouvait qu’il avait bien  un pressentiment. D’ailleurs, il ne fut pas surpris des informations que lui donna Rex !

 Après un court mais lourd silence, Jalna lui demanda :

   -  Excusez-moi Jehan, mais pouvez-vous me dire pourquoi la teinte ‘Grise’ est-elle si négative ?

   -  Ce n’est pas compliqué, lui répondit le Maître dans le stellaphone. Tu as appris au Cénacle, qu’autour du Rouge qui est la couleur la plus chaude et du Bleu, quasiment la plus froide, gravitent toutes les autres  couleurs de l’arc-en-ciel, en des myriade de combinaisons possibles. Mais le problème est que le ‘Gris’ n’est pas une couleur, sinon une couleur en ‘creux’, en vide, disons en négatif ! D’ailleurs dans notre diagramme coloristique ce ‘Gris Argent’ représente une « Civilisation Anomique », c'est-à-dire sans règles, sans normes communes, sans foi ni loi et quasiment déstructurée ! Les Terréans ont eux-mêmes donné un nom à cette liberté totale et sans limites : l’Ultralibéralisme ! C’est une idéologie, où ‘les plus forts gagnent toujours’ et où l’ Argent règne en maître !

   - Mais pourquoi ? demanda encore Jalna, le Bonheur est tellement simple !

   - Détrompe-toi, répondit Jehan, le Bonheur qui te parait si simple, ne peut être obtenu que lorsqu’un Peuple a atteint un certain niveau de philosophie et de spiritualité. Et les Terréans qui ont aujourd’hui largement atteint leur top-niveau matériel, ne parviennent pas à passer au niveau spirituel nécessaire. Ils continuent de s’entredéchirer, sans comprendre que pour eux, la solution n’est pas de développer toujours plus leurs acquis matériels, mais tout simplement de les partager de façon équitable, entre les Pays riches et les Pays pauvres ! Et il ajouta :

   - Tu vois Jalna, par des ‘bruits de couloirs’ planétaires, nous savons que sur Terréa, des idéologies primaires, égoïstes et aux lois contraires créent la confusion : des soit disantes démocraties génèrent des dictatures de fait qui sous le couvert d’égalité créent encore plus d’injustices et de misères, ……un capitalisme financier excessif assèche toutes les ressources naturelles de la planète, créant une pollution suicidaire ..etc.…Et en plus de tout cela, il y a trois religions dont les Adeptes s’entretuent en permanence au nom du même Dieu,….Non, ce n’est pas possible, ils sont devenus fous, ces Terréans ! Ils sont totalement ignominables ! Tiens je suis sûr, que sans une intervention divine, dans quelques laps temporels, leur civilisation aura disparue ! Espérons que votre contrôle n’ait pas été fait trop tard !

 
Après avoir rangé tout le matériel, toute songeuse, Jalna s’adressa à son Compagnon :

 

   - Tu vois, je ne comprends pas comment les gens riches, les grosses fortunes et tous les nantis en général qui, jusqu’à preuve du contraire, doivent être au moins aussi intelligents et instruits que la moyenne, ne se rendent pas compte, que par leur égoïsme, ils risquent de tarir la source de leurs richesses.

   - Oui tu as raison, renchérit Rex, comment ces gens qui doivent pourtant faire partie de ce qu’ils appellent l’élite, n’ont pas compris que par leurs ambitions insatiables, ils sont en train de scier la branche sur laquelle ils s’enrichissent ? Comment n’ont-ils pas compris que le vrai Bonheur, ne peut venir que du partage équitable et du travail et des richesses acquises ! C'est-à-dire, que tout le monde, travaille normalement, afin de vivre normalement. Et non pas, comme le préconise tous les prédateurs de Bonheur :  Travaillez encore plus, …..c’est à dire, Vivre encore moins ! L’équilibre idéal, comme l’avait dit Maître Jehan, il y a bien longtemps déjà, étant de : «  vivre et travailler, à la ‘lueur’  de son front ».

 

Le stellaphone grésilla une nouvelle fois, c’était Jehan justement, qui venait leur faire ses adieux :
 

   - Allez, les enfants, je vous laisse, mais je serai présent à votre arrivée à la base Primale. Un énorme travail, en effet, nous attend ! Et il va nous falloir agir très vite, car il ne faudrait pas que cette mauvaise évolution coloristique « Gris Argenté » de Terréa, contamine d’autres Planètes ! Et par là même, le Cosmos tout entier.
 

   - Attendez ! Attendez, Maître, cria presque Jalna, me permettriez-vous, avant que vous nous quittiez de vous poser une question quelque peu personnelle ? Je dois vous dire que nombreux sont ceux qui se la pose, à la « Nébuleuse Primale »

   - Vas-y, je t’écoute, ma petite.
 

   - Voilà, Maitre, nous savons tous que votre couleur préférée, est de très loin le ‘bleu ’. Et nous savons tous aussi que le bleu, est la couleur la plus froide de notre chromosphère, alors pourquoi ?

   - Bonne question, répondit Jehan, avec une certaine lassitude dans la voix. Mais pour moi, il ne s’agit pas du bleu soutenu, métallique et glacial. Il s’agit bien au contraire d’un bleu tendre, de ce bleu ataraxique des planètes heureuses, de celles qui apportent leur quote-part de Bonheur et d’Amour au cosmos entier.
 

Puis doucement, comme se parlant à lui-même, d’une voix monocorde et lourde d’inquiétude, on entendit dans le silence ouaté de la cabine :
Et pourtant, les Terréans, ils le connaissent bien ce bleu, puisque c’est le bleu de l’azur.
Puis après un silence……le bleu du voile de Marie,…. ma Mère.

  

La fin de sa phrase, se perdit presque dans le glissement feutré du vaisseau spatial, qui s’évanouissait dans l’immensité glaciale de la nuit stellaire. Derrière lui, il laissait une trajectoire qui était, comme par hasard, d’un bleu gris sombre, signe pour nos deux E. T., d’une désespérance profonde dans l’échelle coloristique du Bonheur Cosmique


Raymond  MONEDI

Décembre 2007

 

 
 Vous avez quelques chose à dire ?                      (haut de page ^)

Si comme nous vous avez des moments de révolte, d’approbation ou tout simplement quelque chose à dire, qui s’inscrit dans la philosophie du « Cercle P.E.P. », veuillez l’exprimer dans un petit laïus de 15 lignes maximum et nous l’adresser. Nous le publierons dans notre prochain Bulletin. 

Contactez le cercle PEP

Sommaire

Fermer la fenêtre