ACTUALITE FEVRIER 2009

Sommaire

Fermer la fenêtre


 

Le Management Participatif
Intégral (le MPI)

( 2 eme  PARTIE )

CREATION 
d’un SYSTEME  de PARTICIPATION

 

 

 

 

          

De notre article précédent sur le « M. P. I. », nous retiendrons que tout « Système de PARTICIPATION » est un ’tout’ qui se compose de deux parties indissociables :

          A) Une ‘participation volontaire des Hommes’, … aux Performances de l’Entreprise.

          B) Une ‘participation  financière des Entreprises’,…  aux Performances des Hommes.

 

Revoir notre article précédent
Le management participatif (1 er partie) : cliquez ici

 

 

Il est en effet, facile de comprendre que ce n’est, d’une part, que par une symbiose étroite et harmonieuse, des moyens matériels des Entreprises, les machines et l’argent, et d’autre part, des moyens immatériels des Hommes, leur intelligence et leur « Motivation », qu’une Entreprise peut atteindre l’excellence ! Qu’on le veuille ou non, la Participation des Hommes passe par la « MOTIVATION ». Comme THUCYDIDE, un grand stratège Grec parlant de ses navires, on peut affirmer que : « La force d’une Entreprise n’est pas dans ses machines mais dans ses Hommes ! ». Mais dans des Hommes profondément motivés et impliqués, à la réussite de leur Entreprise !

Les DEUX CONDITIONS de REUSSITE de la « PARTICIPATION »

 1)  - « MOTIVER » le Personnel……. Comment?

Sachez néanmoins que le principe de base de toute recherche de Motivation,  ne peut passer que par des Groupes de taille humaine ! Que ce soit, la tribu, le clan, l’équipe ou l’entreprise, l’Homme ne peut se dynamiser et se valoriser, que dans un Groupe à sa mesure. Le Groupe idéal est de 8 à 12 personnes. En dessous, il n’y trouve pas réponse à son besoin de relativisation, et au dessus, il se sent perdu car il n’a pas la perception du rôle qu’il joue. Mais assez de philosophie, entrons dans le concret.

 

a) - Le Travail en Groupes Autonomes ( le T. G. A.),  ou en ‘Ilots’  (8 à 12 personnes)
 

 Le principe de travail est simple. Chaque groupe est considéré comme une petite entreprise dans l’Entreprise. En début de mois, son Chef reçoit son programme mensuel, chiffré en ‘Heures allouées’. Ensuite, comme une T.P.E. ( une Très Petite Entreprise), le groupe a toute son autonomie pour réaliser ses travaux dans les meilleures conditions : de Qualité, de Temps et de Délais.

 Et comme le programme de chaque groupe, s’inscrit dans le programme général de l’Entreprise, une réunion de coordination a lieu tous les Lundis matins, pour que les Chefs de groupes puissent définir ensemble, les meilleures stratégies pour terminer les travaux du mois.

Précisons que malgré leur autonomie, certains gros travaux, nécessitent la participation de plusieurs Groupes. Dans ces cas là, les travaux de « sous-traitance interne » se règlent entre les Groupes à l’aide de « Chèques Heures ». A la fin du mois, chaque Groupe fait ses comptes et dégage ses résultats : positifs ou négatifs. Le bilan global de la Société est alors effectué et affiché dans l’atelier. D’autre part, en plus des ‘primes financières’ calculées sur les résultats, une partie des heures gagnées par le T.G.A., sont partagées en entre tout le Personnel, en « Heures libres payées »!

 

 

 b) - Les Cercles de Réflexions et d’Actions Concertés, ( les C.R.A.C.)
 

Ces « CRAC » joue un rôle très  important dans le ‘Management Participatif’ !
D’abord, ils constituent un « Maillage » entre tous les ‘Groupes Autonomes’, mais aussi et surtout, ces ‘Cercles’ ont pour objectif de faire ‘phosphorer’ le Personnel sur des sujets, des projets, ou sur des problèmes généraux de l’Entreprise. Et leur grand avantage est qu’en réfléchissant avec eux, vous pouvez leur exposer vos points de vue, sans être trop directif bien sûr ! Car en effet, les décisions d’action finales, doivent obligatoirement être collectives ! Les « CRAC » ont un pouvoir motivationnel ‘collectif’ énorme. D’abord, les participants, sont valorisées par la confiance qu’on leur accorde, mais ensuite, de retour dans leur atelier ils diffusent autour d’eux les discussions de la réunion.
C’est ainsi qu’à la réunion suivante, tous les membres du «CRAC » font remonter les réflexions et les points de vue de leurs collègues de travail. Cette collaboration indirecte se révèle être très efficiente, car elle permet au ‘Cercle’ de mieux réfléchir et de prendre des décisions, ayant souvent l’assentiment quasi général du Personnel ! Et cette disposition, que l’on pourrait nommer « Délégation Participative Collective » rend votre Management beaucoup plus facile et plus efficace.

 

 

c) - Innovez sans cesse, pour créer de la  « Motivation ».

 

Contrairement à ce que pensent de nombreux Responsables d’Entreprises, toutes les disposition qui tendent à l’épanouissement des Hommes, est facteur de motivation ! Donnez de l’autonomie, responsabilisez, déléguez,  instaurez la confiance ….et vous gagnerez ! Lancez des  challenges, des Concours de slogans à afficher dans les locaux, instaurez des horaires souples ou aménagés, innovez, créez un ‘esprit-maison’, créez une ‘belle image’ de votre Entreprise pour que vos Gars soient fiers d’y venir travailler, etc…etc…

Et  surtout, ne dites pas comme beaucoup de Managers :  « Je vais d’abord faire des résultats, pour pouvoir ensuite faire du Social »  Erreur ! « Faites d’abord du Social et de la Motivation, et vous verrez qu’ensuite, des résultats plus conséquents que prévus, viendront de surcroît » !

 

 

 

  2)  - « INTERESSER »  le Personnel. …….. Comment ?

 

Comme nous l’avons dit dans la première partie,  «  à salaire normal, rémunération normale », mais à travail ‘Motivé’, rémunération ‘Motivante’. C’est le juste retour de l’Entreprise, fait sous forme de ‘Primes’, pour rétribuer les « Efforts + + » réalisés par les Hommes ! Rappelons que cette idée de  « Partage des Fruits du Travail », ( de 3ème Voie), fut lancée par le général de Gaulle qui, en 1959,  créa l’Intéressement, qu’il compléta ensuite en 1967, par la Participation.

En ce qui nous concerne, nous ne parlerons pas des ‘Primes de Participation’, qui mélangeant Motivation et Business et qui sont bloquées pendant,  5 ans, ne jouent  pas réellement un vrai rôle motivationnel ! Par contre, les ‘Primes d’Intéressement’, dont la distribution  est mensuelle, génèrent une ambiance de  Motivation quasi permanente dans l’Entreprise !

 

La « Prime d’Intéressement aux Bénéfices ».

Précisons que pour atteindre la motivation optimale, ces ‘Primes ne doivent pas être donné comme l’on donne un pourboire  à un domestique, ou un garçon de café, ou comme le ‘fait du Prince’! Pour être crédibles et bien impliquer le Personnel, les ’Primes d’Intéressement’ doivent être considérées comme de ‘l’Argent gagné’ et à cette fin, respecter impérativement certaines règles :

      * Elles doivent être définies, selon un système de calcul, clair, bien codifié et,  connu de  Tous.

      * Le calcul doit être précis et affiché chaque mois, sur les lieux de travail

      * Leurs montants doivent avoir une valeur significative par rapport aux salaires.

      * Elles doivent, de préférence, être égales pour tout le Personnel, du Balayeur à l’Ingénieur

 

 a ) Le mode de Calcul. L’Intéressement est bien sûr proportionnel aux résultats. Sa base de calcul est la « Valeur Ajoutée », c'est-à-dire la Valeur qui correspond au travail  effectivement réalisé par le Personnel. Ensuite, on déduit les salaires et les charges afférentes, ainsi que les charges fonctionnelles. Le résultat obtenu constitue le Résultat Brut d’Intéressement ».

C’est de ce R.B.I. qu’il faut partir pour tous  les calculs et pour définir les tranches de résultats supérieurs, les pourcentages et les taux que vous désirez allouer à votre ’Système d’Intéressement’ ! Au début, il est prudent de faire des simulations avec les  trois  années passées.

b ) Le mode de distribution. Dans le but de toujours optimiser la Motivation, la distribution doit, et cela ne coûte rien, répondre au mieux à certaines aspirations du Personnel et de l’Entreprise.  

Ainsi, une ‘distribution mensuelle’ de la prime permet ;  d’une part, pour les Salariés, de mieux répartir leur budget familial, qu’une prime globale versée l’année suivante et, d’autre part, pour l’Entreprise, de donner une Prime plus proche des efforts accomplis, et donc plus motivante. les Employés se souviennent mieux du bon travail qu’ils ont réalisé le mois précédent, qu’un an après !

De plus, en conservant chaque mois, un petit pourcentage de la prime gagnée, vous constituez  une petite cagnotte, que vous redistribuez à vos Salariés, sous forme de « Prime de Vacances » et de « Prime de Fin d’Année » substantielles ! Ce qui répond à leurs attentes ! 

 

  MISE EN PLACE  d’un  SYSTEME  de  PARTICIPATION

 

Précisons d’entrée, que la mise en place du M.P.I. doit se faire, dés le départ, en y associant impérativement le Personnel, ou ses représentants. La règle essentielle de la ‘Participation’, c’est la ‘Participation’ ! C'est-à-dire la Participation de chacun, à l’œuvre de tous !

 

a ) – Le Moment de Lancement. Toutes les périodes sont bonnes, et si la mise en place est plus facile pour les Entreprises qui marchent bien, cela n’est souvent pas plus difficile lorsqu’une Entreprise a quelques problèmes ! En effet, dans des périodes quelque peu compliquées, le Personnel est bien plus réceptif, plus responsable et aussi d’esprit participatif ! Et si vous, vous avez sincèrement l’intention d’instaurer le M.P.I., vous pouvez leur tenir ce genre de langage volontaire et dynamique :

«Comme vous le savez les Gars, notre Société ne va pas bien ! Il nous faut prendre une décision : soit on  joue on la joue Perso,… et on sera obligé de licencier ; soit on la joue Collectif,.. et on aura des chances de gagner ! Et si on gagne, on partage ! Et alors, on instaure un ‘ Système de Partage Equitable  des Résultats’, chez nous »!

 

b )- Exemple de Base de Calcul de Départ. En partant des chiffres comptables des 3 Années passées, vous tirez des ratios financiers moyens, notamment entre  le C.A., la V.A. et les Bénéfices. On peut dire que ces  ratios correspondent à une ‘Productivité Normale’, ainsi qu’à un ‘Résultat Normal’ ! On peut donc logiquement en déduire, que les ‘Résultats Supérieurs’ à venir, proviendront de la ‘Productivité Supérieure’,  due à la ‘MOTIVATION + + +’ du Personnel, générée par la mise en place du M.P.I. ! ‘Résultats Supplémentaires’, qui seront bien sûr, à partager selon les proportions définies au départ.

 

 

CONCLUSION.

 

Instaurer le « Management Participatif Intégral » dans votre Entreprise, c’est vivre une  formidable aventure, sociale et économique, pour vous, Patron de P.M.I. ! D’autant plus que c’est une aventure vécue pratiquement sans risques ! Une aventure qui se révèlera toujours bénéfique, pour vous Patron, ….. et aussi pour votre Personnel !

Et cela, à la seule condition de comprendre que tous les concepts « Immatériels, qui font la réu

ssite et la richesse d’une Entreprise : la Créativité, la Qualité, l’Organisation, la Productivité, la Sécurité, la fiabilité, etc ……, dépendent essentiellement de ses Hommes. Des Hommes, qu’un bon ‘Système de Participation’ a su parfaitement Motiver et Intéresser !

 

 

Raymond  MONEDI
Février 2009

 

 
 Vous avez quelques chose à dire ?                      (haut de page ^)

Si comme nous vous avez des moments de révolte, d’approbation ou tout simplement quelque chose à dire, qui s’inscrit dans la philosophie du « Cercle P.E.P. », veuillez l’exprimer dans un petit laïus de 15 lignes maximum et nous l’adresser. Nous le publierons dans notre prochain Bulletin. 

Contactez le cercle PEP

Sommaire

Fermer la fenêtre