ACTUALITE AVRIL 2008

Sommaire

Fermer la fenêtre


 


T
emps de Travail,…. un Rêve Possible et Inéluctable !

Rêves et … Dialogues, avec …… le Président

 Cette nuit, le mental quelque peu en vadrouille, j’ai fait un rêve incroyable, un rêve impossible! Pensez du peu, je dialoguais avec le Président de la République ! Il était vachement sympa.,  et d’entrée il s’est approché de moi, un verre à la main,  et il m’a parlé :

- On m’a rapporté que vous étiez, vous aussi Président, rien ne serait donc plus normal, que de nous tutoyer…… Qu’en penses-tu ?

 -  Sacrément surpris, je lui réponds :
Moi, je veux bien et j’en serai très heureux ; mais il y a quand même une sacrée différence, entre un Président et …

 


-  Te casses pas la tête avec ça, mon Ami. Raconte- moi simplement comment tu l’es devenu toi, Président ?  Et raconte- moi aussi, un peu ta vie ; si tu le veux bien évidemment.


Oui bien sûr ! Tout d’abord, je dois dire que personnellement, je ne suis pas un Président élu, mais disons plutôt, un Président, nommé, au titre du Travail !


-  C’est bien ce que l’on m’a dit et, c’est justement de cela, que je veux causer avec vous.

- C’est bon, allons-y ! En premier lieu, je vous précise que si moi aussi, je viens de la Banlieue, je ne viens pas de NEUILLY ! Je viens d’ISSY-les-MOULINEAUX, proche de BILLANCOURT où mon Père était O. S. chez RENAULT. C’est ainsi qu’à l’âge de 14 ans, suivant ses traces, je suis entré à la Régie, comme Apprenti-Ajusteur. Et ensuite, ayant la chance d’avoir une assez bonne ‘Comprenette’, j’ai grimpé un à un les échelons de ma carrière professionnelle : Ouvrier Professionnel, Technicien, Directeur et en final ….. Chef d’Entreprise ! C’est ainsi que je suis devenu le ‘Président Directeur Général’ de la Société de mécanique que j’ai créé en 1963 !

-  Eh., Bien ! Chapeau ! Voilà un sacré parcours,… qui doit être assez rare, je pense ?  

-  Oui, je le crois. Et de plus, ayant toujours eu l’esprit militant : après avoir été ‘Délégué C.G.T. aux Jeunes’, chez RENAULT, j’ai continué de militer, mais là, dans le milieu Patronal ! Milieu dans lequel, grâce à mes connaissances, des ‘2 côtés de la barrière’ comme l’on dit, j’ai pu, faire comprendre à certains, ce qu’était la « Condition Ouvrière » !

-  C’est bien ça, FANFAN ! Tu permets que je te nomme ainsi, car tu me rappelles quelqu’un que j’ai bien connu. Et je pense que ton expérience globale a du souvent, t’être très utile dans ta vie de Chef d’Entreprise.

-  Oui, c’est sûr, NICOLAS, et c’est certainement aussi pour cela que l’on m’a également nommé, Président de « l’ASDIPPE », une Association de Développement de l’Initiative Personnelle, pour la Performance des Entreprises. Et qu’aujourd’hui encore, je suis le Président d’Honneur d’une Association de Promotion de la Compétitivité, dans les P.M.E.-P.M.I. !

 

-  Ben mon vieux, tu dois sacrément connaître le Monde du Travail et le domaine de l’Entreprise. Tu vois, ce sont des Gars comme toi qu’il me faudrait pour me conseiller utilement. Car tu dois savoir plus que quiconque, que ce n’est pas très facile de trouver de bons Responsables ayant comme toi, beaucoup d’expérience dans le domaine des ‘Relations Humaines’ et,…… ayant donc, par là même, un certain âge ! Où veux-tu que je les trouve ? Ce n’est pas écrit sur leur front,…comme les gars de la Poste !

-  Allons NICO., réfléchis un peu ; Des cadres de hauts niveaux, qui sont malheureusement virés de leurs Boites à partir de 55 ans et qui ont le profil que tu cherches, mais  tu en trouves à la pelle en FRANCE ! Va un peu voir du côté de l’APEC, et tu vas y trouver une quantité pléthorique de SENIORS, qui ne demandent qu’à servir, qu’à aider et qu’à donner de leur Savoir et de leurs Compétences ! Bien choisis et bien placés à des postes clés de ton Gouvernement, je suis sûr, qu’ils feraient les beaux jours du Pays entier.

Alors, levant les bras au ciel comme il sait bien le faire, notre SARKOZY, s’écrie :

-  Mais c’est’ bon sang bien sûr’, c’est formidable tu m’as trouvé la solution ! Parce que je vais te le dire à toi, mon bon FANFAN, mais ne le répète à personne, (et puis, après tout ce n’est qu’un rêve) et bien, tous les jours, j’ai une trouille bleue que mes ‘Blaireaux’, ne me fassent des ‘conneries’ ! (cela rappelle son langage du Salon de l’Agriculture)

-  Et bien, mon brave NICOLAS, confidence pour confidence, je doit te dire à mon tour, de vite ouvrir les yeux, car tes blaireaux, …comme tu dis, sont en train de t’en préparer une bien belle de connerie, ….comme tu dis aussi.

-  Quoi ! Quoi !Qu’est-ce qui va encore m’ arriver ?  Dis le moi vite..

-  Et bien tes Gars, totalement inexpérimentés, vont tout simplement te mettre le FEU…ou, comme le disait le Grand Général,  la CHIENLIT,...dans toutes les Entreprises de FRANCE et  de NAVARRE,…et peut-être plus loin encore !

    -  Mais réfléchis un peu NICOLAS, à vouloir tout détricoter, tout libéraliser : les 35 Heures, la D.L.T.T. et même, le Code du Travail, vous êtes en train de construire une « Usine à Gaz » tellement complexe, qu’aucun ‘D.R.H.’, ne pourra jamais la gérer ! Entre les heures de C.E.T., et les heures de R.T.T., et aussi tes fameuses heures SUP., les unes chargées, et les autres déchargées , et certaines même ‘désimpôtisées’, aucun Directeur des Ressources Humaines n’y retrouvera ses petits ! Alors, bonjour les conflits internes, bonjour les dégâts et le Stress !

-  Là, je crois que tu exagère un peu ! Et de toute façon, je suis bien obligé de réparer les ‘conneries’ (encore), des socialos. Et toi, qui a été Chef d’Entreprise, tu es bien forcé aussi d’admettre, que les 35 Heures ont été un véritable fiasco économique !

 

-  Non, c’est faux NICOLAS, c’est totalement faux ! Ce sont les capitalistes, le Grand Patronat et tous leurs thuriféraires, qui ont inventé cette contre-vérité. Personne à ce jour, n’a pu réellement démontrer, chiffres à l’appui, que les 35 Heures, ont été nocives à l’économie française. Bien au contraire, à ce moment là, toutes les Entreprises ont vu leurs bénéfices s’accroître ! Je l’ai vécu personnellement, et cela est facile à prouver.

-  Et bien, je vais te surprendre FANFAN, moi personnellement, je serai tenté de te croire. Je pense souvent en effet, que ces fameuses 35 Heures, ne devaient pas être une si mauvaise idée que cela! Et que peut-être, avec un peu plus de psychologie, et un bon Meneur, il aurait été possible de faire faire un bon en avant, à tous les Pays industrialisés de la Planète

Merci NICO., c’est ça que j’apprécie en toi : tu n’as pas d’idées préconçues ! Je ne veux pas  jouer les flatteurs, mais je pense qu’avec toi cela aurait pu réussir ! Tiens, il s’avère que j’ai écrit, moi-même, un livre sur ce sujet (*), mais, ce bouquin étant sorti en librairie en même temps que celui de Martine AUBRY, il n’a eu bien sûr, aucun impact. Mais tu vois, j’aimerai beaucoup que tu le lises, et si tu ne le trouves pas je t’en donnerai un.

-  C’est O.K. mon Ami, je te promets de me le procurer et de le lire ton bouquin. Et peut-être qu’un jour, en France,  on les mettra en place, tes 35 Heures.

-  Tu peux plaisanter si tu veux. Moi je ne suis pas inquiet, il y a un moment que j’ai compris que les Réductions du Temps de Travail sont inscrites dans l’évolution de l’Humanité ! Qu’on le veuille ou non, les R.T.T., sont possibles et inéluctables ! Sinon Salut les ….Chômeurs !

-  Ah ! Bon. Et mon « Travailler plus » qu’en fais-tu ? ….Et pourquoi inéluctables ?

- Parce que, si l’on réfléchit un peu, en partant d’un horaire hebdomadaire de 80 H. en 1850, nous sommes progressivement parvenus, grâce à nos progrès technologiques, à 39 H. en 1982. Soit en 130 ans une réduction moyenne de temps de travail de : une heure tous les 3 ans ! Alors pourquoi et pour quelles raisons occultes, devrions nous aujourd’hui, en 2 008, nous arrêter, ou même revenir, à l’horaire fatidique de 39 H. de travail par semaine ? Le Progrès des hommes, lui, ne s’arrête jamais ! Heureusement, car c’est justement par lui, que l’Humanité avance !

 

-  Tu sais FANFAN, que c’est très important et très profond ce que tu dis là. Je me demande si beaucoup de nos Politico-Economistes, ont fait ce raisonnement ?

-  Je ne crois pas NICO., autrement que la France serait belle aujourd’hui ! Il est donc impératif que tu comprennes que les 35 heures, sont une fantastique avancée sociétale, digne de l’image humaniste Française. C’était une idée, qui était dans l’air du temps, à l’époque, et que la Martine AUBRY a piquée au vol ; mais que malheureusement, par son incompétence, et par son  application catastrophique sur le terrain, elle a tué dans l’œuf. Cela a été  un bégaiement malheureux de l’Histoire  sociale de la France ! Merci au grand Patronat !

-  Bon ! Bon. C’est O.K., mon cher FANFAN,, je vais te les cogiter dur, tes 35 Heures ! Mais à présent, revenons sur la ‘Durée Légale du Temps de Travail’, la D.L.T.T. ! En effet tes termes de ‘FEU et de ‘CHIENLIT’ m’inquiètent grave !

-  Et tu as raison NICOLAS, car le gros du danger est là. Tout d’abord, je dois te dire que tes Gars ne connaissent rien au Milieu Ouvrier, ni aux Entreprises ! Ils ne savent pas, que les Entreprises sont comme des ‘colosses aux pieds d’argile’, qui sous des aspects extérieurs solides, sont toujours quelque peu fragiles sur le plan social, interne !

-  Oui, tu as certainement raison, on ne pense pas toujours que c’est une  « Collectivité d’Hommes »  et que, comme tout ce qui est Humain, c’est assez délicat à manager.

Je sais que toi tu as pigé, mais veille bien à ce que tes sbires, eux, fassent attention à ne pas  semer la zizanie dans les Entreprises, par des dispositions intempestives et irréfléchies ! Mais il faut que, toi aussi, parce que c’est toi qui donne les directives, que tu comprennes que votre intention d’instaurer dans le monde du Travail, des ‘Durées Légales’ à la carte et donc, différentes pour chaque Entreprise, est une ineptie totale.

 

-  Ah, bon ! Et pourquoi ça dis-moi. C’est cela aussi, la liberté du Travail. Un Patron doit pouvoir faire ce qu’il veut, quand il veut et comme il veut !

-  Non, NICOLAS, là est ton erreur primale. La liberté totale n’existe nulle part ! Et pour qu’une Collectivité humaine, comme tu le disais tout à l’heure, fonctionne harmonieusement, il lui faut des lois et des règles identiques pour tous. Regarde dans le sport, par exemple, imagine un peu si chaque club avait ses propres dimensions de terrain ; ses propre dimensions de but ou de paniers ; des durées différentes de parties, ou de prolongations ( là je pense aux heures SUP.), etc… Mais aucune compétition ne serait possible, et qu’on le veuille on non, le Travail en est une sacrée, ……de compétition !

-  O.K ! C’est bon FANFAN, vu sous cet angle là, tu as parfaitement raison. Mais comment ai-je pu me laisser embarqué sur cette voie ? Mais ce que je propose, est complètement stupide, totalement débile ! Et le plus grave dans tout cela, c’est que mes ‘blaireaux’, non mieux, mes moutons de Panurge, m’aient suivi comme un seul……troupeau !

- C’est bien NICO.,  tu as vite compris que si chaque Patron, sous le couvert d’une simple négociation, ou d’un  ‘accord d’Entreprise’ plus ou moins bidon, avait la liberté d’imposer sa propre D.L.T.T., ce serait comme le disait un grand bonhomme, amener la « Chienlit » dans toutes les Entreprises, par des grèves à répétition.

 

-  Tu exagères peut-être, quand même un peu, non ? Pourquoi voudrais-tu qu’il y ait tant de conflits sociaux que cela.

-  Mais mon bon Ami, tu sais bien que l’on ne peut pas empêcher les Gens de discuter entre eux, de leurs conditions de travail dans leur environnement. Et la comparaison des « Durées du Temps de Travail », dans leurs Entreprises respectives, ne pourra faire que des jaloux et des envieux. Tu n’empêcheras jamais par exemple, le Personnel  d‘une Entreprise, dont le Patron et les Syndicats auront pourtant signé ensemble, une ‘durée de base’ disons, de ‘37 Heures’ par semaine, de se mettre en grève, si dans une Entreprise avoisinante,  la base est de ‘35 Heures’ !
-  Fais attention NICOLAS, si jamais, toi et tes spécialistes du Dimanches, vous mettez le petit doigt dans l’engrenage tout va péter ;  ça va être l’anarchie totale dans les D.L.T.T.. Déjà des textes Européens, font état de durées de Travail, de 48 Heures, de 60 et même plus, par semaine ! Mais où allez-vous ? Mais pourquoi tant que l’on y est, ne pas revenir tout à fait en arrière, aux 80 Heures hebdomadaires, des débuts de l’ère industrielle ?

-  Mais tu vois, mon brave FANFAN, là encore c’est ton expérience qui parle. Et tu sais bien que pour le moment, sur ce plan là, je n’ai pas les Gens qu’il me faut. Je vais y cogiter sérieusement pendant la trêve estivale. Et tu peux être sûr que je vais suivre ton conseil, je vais aller voir à l’APEC, pour trouver un bon Staff de SENIORS !

-  Oui ! Tu as raison, à mon avis, c’est le seul moyen  qui te reste pour sauver la situation. Mais fait vite, car tu as un sacré mouton noir dans ta bergerie.

-  Tiens voilà du nouveau à présent. Une brebis galeuse dans la maison ? Impossible, là je ne te crois pas ! Alors voyons,….. qui c’est ?

-  Je croyais que tu l’avais deviné. C’est tout bonnement ton ami ‘Xavier le Machiavel’, à lui tout seul il peut te foutre en l’air, des décennies d’avancées sociales ! Rusé comme un renard, tout en rondeurs et en douceur, il bouffe du Délégué comme qui rigole ; Il vient de piéger  les pourtant chevronnés, THIBAULT et CHEREQUE, d’une façon inqualifiable. A présent ayant  perdu la confiance et sa crédibilité auprès des partenaires Sociaux, il ne te sera plus d’aucune utilité. Sa belle invention, la politique sociale « Aigre-Douce » n’aura pas duré longtemps!

-  Et alors, FANFAN, que veux-tu que je fasse ? Je n’ai personne sur qui m’appuyer ! Tiens je viens de penser à un truc ……et  je voudrais te demander……

 - STOP ! NICOLAS ! Le temps qui était imparti à notre rêve se termine ! Nous ne pourrons le reprendre et continuer ce dialogue,…… que lors d’un prochain songe commun. Chez toi, ou chez moi, va savoir ! ……Allez, Salut NICO, à très bientôt j’espère.

 

Raymond  MONEDI
Juin 2008
 

 (*) « 35 heures, pour une Nouvelle Société » publié en1998 chez ‘Buchet Chastel’ -  Paris

 

 
 Vous avez quelques chose à dire ?                      (haut de page ^)

Si comme nous vous avez des moments de révolte, d’approbation ou tout simplement quelque chose à dire, qui s’inscrit dans la philosophie du « Cercle P.E.P. », veuillez l’exprimer dans un petit laïus de 15 lignes maximum et nous l’adresser. Nous le publierons dans notre prochain Bulletin. 

Contactez le cercle PEP

Sommaire

Fermer la fenêtre