ACTUALITE MARS 2006

Fermer la fenêtre


 

La Jeunesse et la Démocratie bafouées par le C.P.E.

POUR UNE DEMOCRATIE DIRECTE

Aujourd’hui, le comportement, pour ne pas dire l’entêtement, de notre Premier Ministre, Dominique de VILLEPIN et de son Gouvernement, interpelle, pour ne pas dire inquiète, les esprits calmes, mesurés et réfléchis de la majorité des Français.

Pour eux, pour nos supposés ‘Responsables’, toutes les actuelles manifestations des rues, bafouent la Démocratie ! Et de dire à l’encan que « ce n’est pas la rue qui gouverne ! ». Grossière erreur ! Parce que, si la Démocratie est le gouvernement par le Peuple et que la rue est le domaine de ce Peuple, et bien, qu’on le veuille ou non, c’est la rue qui doit gouverner ! 

D’autre part, il nous faut bien reconnaître que dans le cas présent du C.P.E, le grand responsable du ‘bordel’ (c’est le mot qui convient le mieux) actuel c’est le Gouvernement. C’est lui qui le premier a bafoué la Démocratie. Rien de plus Anti-Démocratique en effet, que d’élaborer en catimini une Loi que l’on peut dans son principe, qualifier de scélérate et de l’imposer ensuite à la France entière par l’application de l’article 49-3. Cette conduite inqualifiable, témoigne d’un mépris total des Citoyens qui vous ont élu ! Et en paraphrasant un proverbe connu, l’on pourrait dire : ‘Celui qui sème l’anti-Démocratie, Avant, prend le risque de récolter des manifs, Après !’


 
A vous les Jeunes, de refaire le Monde.
Suivant sans réfléchir, le constat fait un jour par le Grand Général : « Les Français sont des veaux », l’UMP a cru faire passer facilement le C.P.E. en force. Ils n’ont pas compris, même avec le recul, que cette phrase là, a été une des seules erreurs faites par le Président De GAULLLE, qui avait oublié tout simplement de penser à la jeunesse. Car si les Adultes englués dans le système, peuvent accepter pratiquement tout, les Jeunes eux, parce que non encore conditionnés par le système, ont conservé toute leur liberté de penser, leur esprit critique et leur envie viscérale de refaire le Monde !

Attention les Politiques, la jeunesse n’avalera pas toujours toutes vos couleuvres et vous ne la mènerez pas toujours là, où vous, vous voulez la mener ! En ne prenant pas en compte l’avenir des Jeunes, en les considérant seule ment comme une variable d’ajustement du marché du travail, c'est-à-dire du marché des affaires et du business, vous vous préparez des réveils douloureux. Preuve en est, les manifestations de MAI 68, qui à l’époque ont brisé la destinée du Grand Général, et celles d’aujourd’hui, AVRIL, MAI 2006, qui risquent de briser la destinée de notre Premier Ministre, et peut-être aussi, celle de Jacques CHIRAC.


 
Cet Homme est dangereux.
Car il faut bien reconnaître qu’à présent, la véritable cause de la révolte estudiantine n’est plus le C.P.E., qui au demeurant n’est peut-être pas si mauvais que cela, mais plutôt le refus, disons même le rejet, d’un Homme qui se révèle être de plus en plus dangereux pour le Pays. En effet, notre Premier Ministre nous démontre en ce moment, que par son ton hautain et fier, par l’intransigeance de ses propos, par sa conduite en général et peut-être aussi par son orgueil, qu’il est totalement fermé au dialogue et en conséquence, totalement incapable de mettre un terme aux manifestations des Jeunes qu’il a, lui-même provoqué. Son obstination est inquiétante car elle révèle une inhabileté dans la concertation et son manque de pédagogie, ainsi que de méthode laissent assez mal augurer de son efficacité à résoudre des problèmes bien plus importants et graves, tant sur le plan National qu’International.


Virtuel comme un D.V.D.
Tout le monde se souvient bien sûr, de son mémorable discours fait devant l’Assemblée des Nation-Unis, à propos de la guerre en Irak. Mais c’est peut-être là, justement qu’est la faille du personnage ! Tout est dans l’image et le discours, mais derrière est-ce le creux ? Avons-nous affaire à une personnalité factice, ou comme l’on dit aujourd’hui, virtuelle ?

C'est-à-dire que, comme un ‘D.V.D., informatique’, (Digital Versatile Disc), notre ‘D.V.D. politique’ (De Villepin Dominique)  ne serait qu’un être virtuel, irréel, au devenir possible, mais inconsistant et impalpable dans le présent ? Cela pourrait expliquer la situation ‘abracadabrantesque’ de notre beau pays, la France, actuellement.

D’ailleurs, cette virtualité et cette inconsistance pourraient également expliquer pourquoi tous nos Hommes politiques sont si difficiles à comprendre et à saisir. Nous ne serions pas, comme nous le pensons tous, dirigés par des incapables, mais par des impalpables !



Mais assez plaisanté, revenons à la DEMOCRATIE.
Dans le Larousse, il est dit que la « DEMOCRATIE » est un régime politique dans lequel le Peuple exerce sa souveraineté par lui-même. Soit par :

     - La « Démocratie Directe », …..sans l’intermédiaire d’un organe représentatif
     - La « Démocratie Représentative »,
….. par des représentants interposés

Citons également une condition, dont on ne parle jamais, surtout les Politiques, c’est celle du :
     - « Contrôle du Gouvernement par le Peuple »

On comprend bien que jusqu’à aujourd’hui, la ‘Démocratie Directe’ et ‘le Contrôle par le Peuple des Gouvernements Démocratiques,  étaient jusqu’à présent totalement impossible à réaliser. Par manque de moyens d’informations et de communications rapides et efficaces, ces régimes ont toujours été réduits à n’être que des ‘Démocraties Représentatives’ dirigés certes par des représentants ELUS du peuple, mais sans aucun contrôle à posteriori.


La faiblesse des Hommes Politiques.
Il ne faut donc pas s’étonner que, subissant perpétuellement les pressions de nombreux intérêts particuliers et les exigences d’une multitude de lobbies, nos responsables politiques : Maires, Conseillers, Députés, Ministres, jusqu’au Président suprême, rencontrent d’énormes difficultés à légiférer au mieux des désirs et des besoins du Peuple.

L’on peut donc dire que tous les Gouvernements Démocratiques dont nous sommes si fiers, ne sont en fait que des structures indirectes et incontrôlées. C’est ainsi que n’ayant pas de compte à rendre au peuple de leurs décisions, nos Elus, pour être … réélus, favorisent en priorité leurs intérêts propres et ceux de certains particuliers, et ce évidemment, au détriment de l’intérêt général !

Là est la raison des faiblesses, des injustices et du laxisme, de tous les régimes dits démocratiques.

 

Vers la « CYBER-DEMOCRATIE ».
Mais aujourd’hui, les énormes progrès réalisés par le réseau INTERNET et les NTIC, offrent d’immenses possibilités nouvelles de relations et de communications, qui permettent à tous les Citoyens de donner, de façon quasi instantanée, leurs opinions, de contrôler, d’approuver  ou de refuser, des décisions Gouvernementales.


C’est ainsi qu’à l’aube du 3eme millénaire, les visions et les théories de la connaissance et du salut, des grands philosophes grecs, DEMOCRITE, SOCRATE et PLATON, etc…,sur la République, la Démocratie et la Participation des Idées au Monde, dont l’application était jusqu’à présent impossible, pourront bientôt être mises en pratique sur la Terre entière.
Grâce à INTERNET, qu’il nous faut bien sûr impérativement optimiser et moraliser, un Monde Nouveau s’ouvre à nous. ! Avec la « CYBER-DEMOCRATIE »*
  une nouvelle Civilisation, basée sur la participation réelle du Peuple au gouvernement de la Cité, doit rapidement voir le jour ! Il est d’ailleurs curieux que personne à ce jour, n’ait encore pensé à créer une telle structure. Alors c’est à vous, Citoyens-Internautes de l’inventer, afin de mettre un terme à l’omnipotence de la classe politique, et instaurer sur Terre : La «Démocratie Directe » et son contrôle par le Peuple !

 

Raymond MONEDI
Mars 2006

 

 Vous avez quelques chose à dire ?                      (haut de page ^)

Si comme nous vous avez des moments de révolte, d’approbation ou tout simplement quelque chose à dire, qui s’inscrit dans la philosophie du « Cercle P.E.P. », veuillez l’exprimer dans un petit laïus de 15 lignes maximum et nous l’adresser. Nous le publierons dans notre prochain Bulletin. 

Contactez le cercle PEP

Fermer la fenêtre