ACTUALITE OCTOBRE 2005

Fermer la fenêtre


 

NON A L'ESCALVAGE MODERNE

Nous vivons une époque véritablement surréaliste !
L' Humanité va mal !
L'Europe va mal,
La France va mal,
L'Occident et la Terre entière, tombent en déliquescence ! Tout le monde le sait, tout le monde le voit, mais tout le monde s'en fout !
Sur-consommons, sur-produisons et sur-jouissons ; Ceux qui en ont les moyens bien évidemment ! Et les autres alors, les paumés de la vie ? On s'en fout aussi !

 

Non, on ne s'en fout pas,... on les exploite !
C'est de la 'chair à pognon', des esclaves qui ne travaillent que pour enrichir la « Noblesse Business »! Ne soyons pas dupes, malgré les belles paroles employées pour masquer leur objectif, c'est bien à cela que va nous conduire l'idéologie néo-libérale venant d'Amérique. Pourtant, depuis la fin de la dernière guerre, tous les Pays développés ou en voie de développement, cherchent à imiter les Etats-Unis. Disons plutôt 'cherchaient', car aujourd'hui en effet,  l'ignominieuse conduite dont ils ont fait preuve, lors des catastrophes naturelles qu'ils viennent de subir, a désagréablement surpris le Monde entier. L'indifférence et l' incapacité, qu'ils ont témoigné pour venir en aide à leurs sinistrés, a prouvé que leur philosophie de vie, bien plus orientée vers l'accroissement forcené, de la puissance, de la force armée et du business, était loin d'être un modèle exemplaire pour le développement harmonieux de la Planète et du bonheur des Hommes !

 

Le contre-exemple Américain.  
Pour eux, seuls comptent la réussite matérielle et les richesses qu'elle génère. Et à cette fin, l'Humanité toute entière ne doit être là que pour les servir ! Depuis que des ambitieux pionniers européens, Anglais, Français et espagnols, des aventuriers, on le sait, sans trop de foi ni de loi, ont fait la conquête de l'espace Américain, ce Pays  est l'exemple même de ce que peut donner l'application d'un ultra-libéralisme pur et dur, où la 'loi du plus fort est toujours la meilleure'. Cette philosophie féodale génère des fortunes colossales pour des privilégiés certes, mais elle crée également des injustices tout aussi colossales, pour tous les laissés pour compte, du système. C'est l'exploitation des plus faibles dans toute son horreur. Chez eux, il y a l'élite,...et les autres, qui ne compte pas et qu'ils asservissent sans vergogne. Leur courte histoire en est la preuve flagrante.
 

   - Il y eu dés le début, le massacre du peuple Indien, qui les gênait pour s'approprier de leurs terres, véritable génocide dont personne ne parle et qui est  encore impuni de nos jours.

   - Il y eu ensuite 'l'esclavage négrier', où les nantis de cette époque là, se sont honteusement enrichis par l'exploitation inhumaine des esclaves noirs, 'importés' d'Afrique.

   - A présent, il y a 'l'esclavage moderne', que les Business-man mettent en place pour toujours mieux exploiter tous les pauvres hères qui, par malchance, sont du mauvais côté de la barrière.
 

 Rien d'étonnant en effet, (mauvais sang ne saurait mentir), à ce que les enfants des négriers d'hier, devenus les négriers d'aujourd'hui, continuent de s'enrichir par un esclavage rampant qui consiste à exploiter des millions de « Travailleurs Pauvres », des « Working-poors » comme ils disent là-bas. Des travailleurs, payés en dessous du seuil de pauvreté et que l'on cherche à rendre toujours plus pauvres, parce que ces gens-là, plus ils sont pauvres, plus ils acceptent de faire n'importe quel job, et ce à n'importe quel prix ! Des esclaves corvéables à merci !

 

Les esclavagistes des temps modernes.
Il semblerait qu'une telle exploitation de l'Espèce Humaine qui va à l'encontre des 'Droits de l'Homme', serait totalement inapplicable en France et en Europe. Mais méfions-nous depuis quelques temps déjà, des 'Mégalos-Man' du grand patronat et des rapaces de la haute finance, aux ambitions démesurées, auraient quelques velléités de s'y hasarder. Pour le moment, ils procèdent insidieusement, par petites touches : nécessité impérative de revenir aux 39 heures, inciter à faire davantage d'heures supplémentaires, critiquer les bas-salaires, qui étant toujours trop hauts, pénalisent les entreprises, augmenter les horaires, réviser le Code du Travail, remettre en cause les 'avantages acquis, etc...etc...
 

.Et en plus, ces 'esclavagistes' en puissance osent sans vergogne, louer les hautes valeurs morales du 'Travail', et même philosopher pour faire croire que travailler toujours plus est le futur de l'Homme ! Et comble de culot ils se permettent de lancer des campagnes pour faire accroire que la « France est paresseuse », qu'elle vit au dessus de ses moyens, etc.....
 

 Ah ! Oui ils ont le beau rôle les nouveaux parangons du « Travail » qui se pavanent, en costumes trois pièces dans des bureaux douillets, climatisés et luxueux, de traiter les travailleurs Français de 'feignants'! Qu'il est facile de critiquer les ouvriers, quand on n'a pas mis ses mains dans le cambouis, quand on n'a pas travaillé à la chaîne, quand on n'a pas fait des travaux répétitifs, insalubres, dangereux ou pénibles, ...et quand,...et  quand ....
 

Mais ajoutons qu'aujourd'hui nos apprentis démiurges veulent asservir à la fois, le corps et l'esprit. C'est ainsi qu'au delà de l'exploitation de la force musculaire et des capacités physiques des  Hommes, 'l'esclavage moderne 'commence à présent à exploiter leurs facultés psychiques ! Chez les ouvriers bien sûr, pourquoi s'en priver, peur de perdre son emploi, harcèlement moral etc... mais surtout chez les Cadres qui de nos jours, sont de plus en plus sujets au stress et à d'autres maladies psychiques. Ils représentent une part importante de la clientèle des PSY. et des antidépresseurs genre Témesta  et Prozac. Les Américains appellent cela du pompage de « jus de crâne »

Peut-être, Messieurs, que le mot 'esclavagiste moderne' choquera nombre d'entre-vous, mais il n'y a pas d'autre terme pour désigner votre inhumaine conduite : «  Faire travailler au maximum, pour un salaire minimum, afin d'avoir un profit maximum ».  Alors, à vous de juger.

 

Il y a 'TRAVAIL' et 'travail ' !
Oui Messieurs, ils vous est facile de parler du travail, en majuscules ! Mais le 'travail ' est un terme ambigu qui englobe toutes les activités et qui va du 'travail souffrance' au 'travail jouissance'. Savez-vous que son origine vient du terme latin « tripalium », (instrument de torture) ! Alors en ce début de 3ème millénaire, vouloir faire l'apologie du travail et vouloir faire croire qu'il est l'unique source du bonheur des Hommes serait risible, si ce n'était pas aussi machiavélique ! Oui, il fût des temps où le travail pouvait apporter du bonheur et générer la réalisation d'une vie d'Homme. Mais vous l'avez tellement dénaturé avec votre course insensée à la productivité, qu'à présent l'amour du travail s'est envolé, seule la paye compte !

Vous avez tout cassé, vous avez tout Sali ! Vous avez tué le noble concept du Travail ! Honte à vous «Mégalos-man ». Honte à vous rapaces de la finance, à vous prédateurs du MEDEF, et honte à vous aussi politiques et économistes irresponsables ou incompétents ! En un mot, honte à toute 'l'élite matérialliste' vaccinée au sérum de l'ultra-libéralisme, qui manipule les Esprits afin  de promouvoir un avenir à rebours, nous ramenant peu à peu au « tripalium » de nos ancêtres. A un véritable esclavage rampant dont on n'ose pas dire le nom ! Il est heureux que dans les Petites et Moyennes Entreprises, les P.M.E. et les P.M.I., les patrons ou les responsables travaillant au milieu de leur personnel, les relations sont beaucoup plus humaines et plus conviviales.

 

C'est à l'Europe de montrer la voie.
Le rêve américain n'est plus ce qu'il était ! En effet, malgré sa puissance, ses richesses, son verni sociétal, ses paillettes et ses strass, ou peut-être à cause de cela, l'Amérique ne peut pas, elle vient de le démontrer, servir de modèle mondial.

En toute logique, c'est au 'Vieux Continent', pétri d'une longue histoire et rompu aux antagonismes, aux rivalités, aux guerres, et même aux révolutions, mais rompu aussi à toutes les formes de management des Hommes : Monarchie, Dictature, République et Démocratie, ainsi qu'à tous les problèmes et à toutes les vicissitudes de l'évolution de l'Humanité, qu'il appartient de montrer la voie qui mène au bonheur des Hommes !

Oui, c'est à l'Europe en général et à la France en particulier, Pays des 'Droits de l'Homme' au long passé humaniste, Pays aux nombreuses et dures luttes ouvrières qui ont permis d'assouplir l'esclavage des Producteurs dans de nombreux Pays.

 

Oui, il faut oeuvrer pour abolir ' l'esclavage moderne' que certains rêvent même de durcir aujourd'hui !

Oui, il faut affranchir tous les 'galériens', tous les Hommes, exploités comme des bêtes de somme !

Oui, il faut humaniser le travail, il faut décompresser les entreprises, il faut ralentir l'absurde, la suicidaire et inutile 'fuite en avant' lancée par les égoïstes et ambitieux 'Mégalos-man' mondiaux !

Oui, il faut inventer un nouvel 'Art de Vivre', qui redonne à l'Homme sa vraie place,....la première !

 

Oui, sacré challenge ! Mais quel challenge 'fédérateur',...... pour l'Union Européenne !

      

 

      Raymond MONEDI
Octobre  2005

 

 

Voir sur notre Site : L'ABUS  DU TRAVAIL  AUSSI  PEUT TUER 

 www.cerclepep.com/cercle/travail/abustrav.html
 

 

 Vous avez quelques chose à dire ?                      (haut de page ^)

Si comme nous vous avez des moments de révolte, d’approbation ou tout simplement quelque chose à dire, qui s’inscrit dans la philosophie du « Cercle P.E.P. », veuillez l’exprimer dans un petit laïus de 15 lignes maximum et nous l’adresser. Nous le publierons dans notre prochain Bulletin. 

Contactez le cercle PEP

Fermer la fenêtre