META PHILO MAI 2008

Sommaire

Fermer la fenêtre


 

 

Tout le Monde, il n’est pas Bon, ….
tout le Monde il n’est pas Gentil.

MULTI - RECIDIVISTES, … L’INCERTAINE  GUERISON ?

 

Un fait divers : « Un violeur sorti de prison a récidivé » ! Et tous les médias et tous les spécialistes concernés, de s’emballer ! Ou mieux, de se ‘ré-emballer’, car nous sommes nous-mêmes, devenus des récidivistes, … de la ‘récidive’ !
Et pendant quelques jours, on ne parle que de ça. Tout le monde y va de ses conseils, de ses convictions, ou de sa philosophie. Mais malheureusement, sur ce grave sujet un consensus n’est jamais obtenu. 

Un Suivi judiciaire ou médical.
Il est évident, et c’est monstrueux de le dire, que c’est l’abolition de la ‘peine de mort’, qui a généré cet insoluble problème ! Car en effet, toutes les récidives à répétition que nous subissons aujourd’hui, prouvent bien  qu’à ce jour aucun traitement, qu’il soit physique ou psychique, n’a donné entière satisfaction.

    * Sur le plan judiciaire et répressif, on peut penser que tout, ou presque, a été essayé : allongement des peines et peines incompressibles ; certains proposent même la prison à vie, mais c’est difficilement envisageable sur le plan humain ; d’autres avancent la ‘castration chimique’ et même plus fort encore, purement et simplement, la ‘castration physique’ ! On parle beaucoup aussi, de ‘Centres fermés’, ou même d’envoyer les coupables dans des îles désertes, où ils se débrouilleraient entre eux, …en toute liberté !
     * Sur le plan médical et psychiatrique, tout ce qui a été tenté à ce jour a échoué ; le contrôle et la maîtrise des pulsions est totalement inopérant ; la condescendance humaniste ou les sentiments laxistes n’ont jamais rien donné. Tous les médicaments et toutes les drogues, ont prouvé leur inefficacité ; où sont aujourd’hui les soins qui peuvent véritablement guérir un pédophile ou un sérial killer ? Quel psychiatre, aussi réputé soit-il, peut réellement garantir que grâce à ses soins ou à ses méthodes, un criminel récidiviste est guéri a vie !

 

Notre Cerveau, cette « Terra Incognita »
Quoique l’on dise et que l’on pense, la psychiatrie est loin d’être une science exacte ! C’est ainsi qu’aucun psychiatre ne peut donner des certitudes, ni garantir des guérisons formelles dans le domaine cérébral, dans cette « terra incognita » que représente encore pour nous, la presque totalité de notre cerveau. Notamment dans les domaines du cognitif et de l’émotionnel. Il est heureux que quelques chercheurs (1) du siècle dernier, aient avancé la fameuse théorie du  « cerveau Tri-Unique ».
C’est ainsi qu’au stade actuel, l’on sait que l’Homme possède en fait trois cerveaux, qui se sont créés et superposés au fur et à mesure de son évolution biologique et sociétale.
Et remarque très importante pour notre réflexion, tous les chercheurs qui travaillent sur la théorie du « cerveau Tri-Unique », arrivent à cette conclusion capitale : 

Si nos deux cerveaux récents, ‘le Limbique’ et le ‘Cortical’, ont la  faculté de
 pouvoir s’améliorer, se bonifier et s’adapter à l’évolution même de l’Espèce Humaine,         
«  le cerveau Primitif, lui, est totalement
figé, totalement immuable et irréformable ! »

Et c’est ce manque de malléabilité et d’adaptabilité, de notre cerveau d’origine qui est certainement la raison du : « multirécidivisme »

 

L’Homme possède Trois Cerveaux en Un.
C’est le biologiste américain Paul MacLean qui en 1 949, confirma la fameuse théorie du « cerveau Tri-Unique ». Au cours de son évolution, le cerveau des Hommes s’est développé selon  trois cérébro-types qui, pourtant étroitement liés et interconnectés entre eux, peuvent néanmoins, opérer séparément les uns des autres.  Nous avons donc, par ordre d’apparition :

-  Le ‘cerveau primitif’, archaïque ou reptilien, est le siège des instincts les plus primaires, la reproduction et la conservation de l’Espèce, l’agressivité, la peur, la colère, les pulsions. Il ne connaît pas les sentiments, il ne réfléchit pas et il ne connaît pas la finalité de ses actions.

 - Le ‘cerveau limbique’, émotionnel, est le siège des sentiments et de la vie affective. Il a le sens des relations aux autres, du statut social et de l’esprit de groupe. Recherche de la sécurité et de la survie, par une meilleure adaptation à l’environnement. C’est le centre de nos valeurs culturelles, de nos religions et de nos traditions.

 - le ‘cerveau cortical’ ou le néo-cortex, qui existe uniquement chez les êtres les plus évolués, est le siège de l’intelligence, de la logique et du raisonnement, ainsi que du complexe cognitif. C’est également le siège du langage, de la pensée abstraite, de l’imagination créatrice et de la conscience de SOI.

 

Notre cerveau archaïque est irréformable.
C’est le constat unanime fait par nos bio-scientifiques. Tel qu’il a été donné, pré-programmé, à la naissance, tel on le rend à la mort ! Il en est d’ailleurs de même pour le « Bios », le programme de base des ordinateurs. Malheureusement, cette rigidité neuronale oblige à énoncer cette monstruosité :  « que tous les individus qui viennent au Monde, dotés par malchance, d’un cerveau d’origine réellement ‘reptilien’ et démoniaque, seront fourbes, violents, méchants et malfaisants,…jusqu’à la fin de leur vie »


On peut penser que
c’est par cette impossibilité biologique, d’adaptation et d’amélioration, de nos cerveaux primitifs, à l’évolution de notre vie sociétale, que viennent tous les malheurs de l’humanité : guerres, crimes en séries, attentats, viols, violences etc…
Il est évident que sur les six Milliards environ de Terriens qui habitent la Planète, tous n’ont pas été dotés d’un cerveau ‘Primitif Reptilien’, dangereux et malfaisant. Il est heureux qu’une  forte majorité soit équipée dés le départ de cerveaux primitifs, dont la programmation initiale doit sensiblement correspondre aux normes de l’Homme moyen. On peut donc raisonnablement penser que tous les malheurs de l’Humanité doivent provenir de seulement quelques centaines de milliers d’individus, qui au tréfonds d’eux-mêmes sont dotés, de cerveaux de reptiles apeurés, ou de crocodiles, …. affamés de sexe, ou d’argent ?
Et ce, bien souvent, sans qu’ils en aient pleinement conscience !

 

Des Cerveaux Maléfiques sans le savoir.
C’est sans doute, dans ces cas là, que la fameuse formule «  coupable mais pas responsable » trouve son entière justification. Etre méchant naturellement, c’est quand même un comble ! Il doit falloir être un sacré Psychiatre, pour pouvoir imaginer les combats titanesques que doivent se livrer les trois cerveaux  de ces gens là. Que peuvent, l’éthique et la morale du cerveau ‘limbique et émotionnel’ et la logique et l’intelligence du cerveau ‘cortical et cognitif’, face à la barbarie et au sadisme d’un cerveau ‘primitif et reptilien’ ? La méchanceté l’emporte toujours sur la bonté et l’amour !

Alors que faire, s’il n’est pas de la faute d’un criminel d’être criminel ? Que faire s’il est  dans la nature, d’un violeur d’être un violeur ? Est-ce réellement de sa faute si son cerveau d’origine est programmé ainsi. La petite histoire « La Grenouille et le Scorpion », racontée en final, situe bien le problème : 

 

Comment amender et bonifier les cerveaux reptiliens ?
On comprend la nécessité de déceler les individus dotés de tels cerveaux, afin de tenter de les amender. Les bonifier, oui, mais comment ? Puisque par nature les cerveaux primitifs sont irréformables ! Il ne s’agirait surtout pas de faire de l’eugénisme ou d’employer des méthodes psychiques inhumaines et de sinistre mémoire.

Heureusement que, depuis quelques années déjà, une prise de conscience se généralise sur le plan Mondial. Des rencontres et des coopérations internationales s’organisent, entre les chercheurs scientifiques et rationnels de l’Occident et les praticiens de ‘méthodes psycho-spirituelles’, de l’Orient. Leurs méthodes de développement du mental, la méditation, l’auto-Hypnose, le Rythme Alpha (2), qui favorisent les relations ‘Conscient / Subconscient’, intéressent fortement les Instituts de recherches Américains, notamment le Mind and Life Institute, et le Massachusetts Institute of Technology, le fameux ‘MIT’. Et ces travaux en commun laissent présager de grands progrès sur la connaissance de notre Esprit. On envisage même, à titre expérimental, d’instaurer dans les écoles, dés la maternelle, une initiation à l’éducation mentale. Et pourquoi pas ? Pourquoi, ne pas tenter d’éradiquer les velléités de violence et de délinquance, dés le plus jeune âge. Ce serait moins dommageable pour tous !

 

Vers un bon ‘Etat d’Esprit’ de l’Humanité
Les voix reptiliennes des passéistes et des rétrogrades, vont certes crier aux loups, aux atteintes à la liberté, aux atteintes à la vie privée, etc…. Pourtant, il faudra bien un jour, se rendre à l’évidence, que cette évolution de l’humanité est inéluctable ! Qu’on le veuille ou non, le Bonheur ‘ataraxique’ planétaire, qui devra être celui de tous les Terriens à l’avenir, ne pourra passer que par la transparence de plus en plus claire, de l’aspect privé et de la face cachée, pour ne pas dire ‘sombre’, de chaque Individu.! Le développement, des tests A. D. N., ainsi que celui des caméras de surveillance, n’en sont que le commencement !

Aujourd’hui, le Monde bouge (3) ! Nous le voyons bouger de l’extérieur, mais qui a pleinement conscience que son évolution commence à l’intérieur de nos cerveaux? Là où se prépare une incroyable métamorphose ‘esprituelle’. André MALRAUX  avait prédit quelque chose comme : « le troisième millénaire sera celui de l’Esprit, ou ne sera pas ». Et bien, nous y sommes ! La quintessence de l’Homme, nous le savons aujourd’hui, n’est pas dans son physique mais dans son Esprit, que nous devons sans cesse optimiser. Car ce n’est que lorsque nous serons parvenus, par notre travail sur  nos facultés  mentales, à normaliser, à bonifier et à humaniser, l’esprit, l’éthique et la morale, de nos cerveaux primitifs reptiliens, que nous serons bien proches d’instaurer le Bonheur sur Terre ! Et les prisons, les récidives et les rétentions de sûreté, ne seront plus alors, que des vieux souvenirs du passé !

 

Raymond  MONEDI
Mai  2008

L’histoire de la Grenouille et du Scorpion.


« Il était une fois, un brave Scorpion qui voulait aller retrouver sa promise de l’autre côté de la rivière. Mais il ne savait pas nager.
De loin il aperçoit une grenouille toute tremblante, il s’en approche et lui dit :

- Bonjour petite Grenouille, n’aie pas peur, je ne te veux aucun mal… et même si tu es assez gentille pour me porter sur ton dos jusqu’à l’autre berge, je te jure que je ne te piquerai pas !

- Cause toujours Scorpion, je ne te crois pas : quand nous serons au milieu de l’eau, tu me planteras ton sale dard et j’en mourrais.

- Mais non lui dit-il, réfléchis un peu : si je te pique, tu meurs et si tu meurs,  moi je coule et je meurs aussi !
- Oui d’accord, tu as raison lui répond la Grenouille, allez marché conclu !

Et voilà notre équipage, Dame nageuse et son cavalier, qui démarre. Arrivés sensiblement au milieu de la rivière, le Scorpion de dire :

- Attention petite Grenouille, je crois que je vais te planter mon dard.

- Mais tu es fou, lui dit- elle ; après tout ce que tu m’as expliqué : si tu me piques, je meurs et alors toi aussi de mourir !

- Oh ! Je sais lui répond le Scorpion, cela fait un moment que  j’y pense. Mais tu vois l’envie en moi, devient de plus en plus forte, et  il faut que je te pique ! 

- Mais c’est pas vrai, réfléchis encore un peu hurle la Grenouille affolée, tu es complètement malade….. Oui, je le sais, reprend le Scorpion, mais c’est plus fort que moi !

- Tu vois « piquer et tuer, c’est  en moi, c’est dans ma nature ». Et je n’y peux rien !

 

(1) Selon les travaux de : P. MacLean, A. Koestler, H. Laborit, M. Auroux, etc …
(2) Lire mon livre : « Tu seras un LEADER…mon fils »  Editeur,  La SOCIETE des ECRIVAINS

 

 
 Vous avez quelques chose à dire ?                      (haut de page ^)

Si comme nous vous avez des moments de révolte, d’approbation ou tout simplement quelque chose à dire, qui s’inscrit dans la philosophie du « Cercle P.E.P. », veuillez l’exprimer dans un petit laïus de 15 lignes maximum et nous l’adresser. Nous le publierons dans notre prochain Bulletin. 

Contactez le cercle PEP

Sommaire

Fermer la fenêtre