META PHILO MARS 2006

Fermer la fenêtre


 

L’ "Odyssée Spatiale",…. pour la Paix Mondiale
MAIS, …. OU VA DONC L’ HUMANITÉ ?


Le Monde aujourd’hui est à la veille, sinon de sa propre perte, du moins d’un tournant de l’Histoire aussi important que le tournant du Moyen-Age sur la Renaissance.
Ce tournant exigera de nous une flamme spirituelle, une montée vers un nouveau mode de vie. Cette montée sera comparable au passage à un nouveau degré anthropologique.

A. Solgenitsyne

Il ne fait aucun doute que dans l’univers tout est programmé pour aboutir à un objectif final. Un objectif final que nous ne connaissons pas. C’est ainsi qu’aujourd’hui, nul ne peut répondre à nos questions fondamentales : Qui sommes-nous ? D’où venons-nous ? Et où allons-nous ?
Et pourtant que de chemin parcouru pour l’humanité, depuis l’apparition des premiers micro-organismes dans la fameuse « soupe chaude d’Haldane », cette atmosphère physico-chimique dans laquelle baignait la Terre il y a quelques trois milliards d’années. Cette atmosphère particulière qui a permis la naissance de la vie ! Quel chemin parcouru, de ces micro-organismes aux métazoaires, de l’animal aux Hommes, des Hommes à la planète, et demain aux sociétés planétaires.

Et plus nous progressons, plus nous devons admettre que nous allons vers une destinée pré-établie et plus nous pressentons que ce destin ne peut-être qu’à la mesure de l’Homme. Autrement notre vie et nos immenses progrès n’auraient aucun sens et cela serait totalement aberrant. C’est donc ce sens, le sens de notre destinée, que nous devons découvrir.
Car une chose est certaine aujourd’hui, c’est que l’Homme ne peut continuer à vivre ainsi, sans but, et sans éthique, ballotté au gré de toutes les ambitions, comme il le fait depuis l’aube des temps. Les connaissances, les énergies et les énormes moyens techniques qu’il a acquis à ce jour, sont beaucoup trop forts et trop dangereux pour ne pas être endigués et canalisés vers un objectif allant dans un sens bénéfique pour l’humanité et l’univers. N’ayant aucune règle, aucun but et surtout aucune limite réelle, toutes les entreprises humaines peuvent à tout moment mettre la planète en péril ! S’étant inventé et construit d’énormes moyens d’action, mais n’ayant créé aucun projet digne d’eux, aucun projet susceptible d’assouvir leur soif de puissance et leur énergie, les Hommes s’ennuient !

Paul CLAUDEL et beaucoup d’autres l’ont déjà dit : « à notre époque  les Peuples s’ennuient et la Jeunesse aussi ! ». Ce vide mental et existentiel est très dangereux, car il peut et souvent sans raison, générer de nombreuses actions et exactions néfastes à l’intérêt général, national et surtout mondial. Combien d’intrigues, de conflits, d’affrontements religieux (au nom du même Dieu), d’attentats terroristes, de guérillas et de guerres absurdes, dont on ne comprend pas bien souvent les raisons, ne sont lancés rien que, pour s’occuper, pour passer le temps et montrer que l’on existe!

 

Une Terre devenue trop petite.
Les Hommes sont ainsi faits qu’ils ont besoin d’action. Ils ont besoin d’un but à atteindre, d’un grand projet à accomplir pour se prouver leur raison d’être, sinon ils tombent dans une vacuité qui les annihile, ou les incite à agir de façon irréfléchie. La  preuve nous en est donné par la dernière guerre mondiale où Hitler a pu imposer sa dictature et entreprendre sa tragique épopée, tout simplement parce qu’il apportait au peuple Allemand, pourtant instruit et évolué, mais désabusé depuis leur défaite, un projet grandiose qui les a fait rêver quelques années et qui a risqué de mettre la planète à feu et à sang !

Méfions nous donc alors, de ce qui s’est passé, de ce qui se passe et de ce qui se passera dans les régions du GOLFE, car il se pourrait que l’humanité entière trouve là, la raison d’être d’une guerre absurde qui pourrait l’occuper et combler la vacuité ambiante, pendant quelques longues années.

Il est donc impératif que nous trouvions de toute urgence une compensation, ou mieux, un exutoire à la surpuissance technologique acquise par l’Espèce humaine. Et je crois sincèrement, pour reprendre une image déjà citée par ailleurs *, qu’il est plus que temps que les Hommes quittent leur berceau,     la Terre, qui est à présent devenue trop petite pour eux pour aller porter ailleurs, dans d’autres planètes, leurs trop-plein d’énergie, leur dynamisme, leur savoir et leur culture. En effet aujourd’hui, grâce à leur immense travail, à leurs immenses progrès, les Hommes ont atteint les limites de la Terre et il n’y a plus pour eux qu’une seule alternative :
 

-  Soit s’entretuer, par des combats fratricides, aussi absurdes que stériles, comme cela se passe depuis quelques décennies ;

 -   Soit s’expatrier ou plutôt « s’extérioriser » dans le cosmos pour y accomplir leur véritable destinée.

 

Vers une destinée galactique.
Une destinée pour laquelle depuis l’aube des temps, l’Espèce humaine est, répétons-le, certainement ‘prédestinée. Quel destin grandiose pour l’Homo Sapiens, de devenir un jour, l’Homo Galacticus. Il serait temps d’en prendre conscience avant que par notre inconséquence nous détruisions totalement notre planète. Avant que la part de libre arbitre que possède l’humanité puisse l’entraîner sur des chemins dangereux pour l’ordre universel.


Aujourd’hui, nous devons bien sûr continuer de développer notre matérialisme, mais de façon raisonnée, de manière optimale et non pas maximale, comme nous le faisons depuis trop longtemps, afin que l’Espèce humaine puise à présent développer sa culture, ses facultés immatérielles et ses potentialités cérébrales. Parce que de par le niveau d’évolution qu’elle a atteinte en ce début de ce 3eme millénaire, l’humanité n’a que faire de la richesse imbécile et des ‘travaux forcés ‘ inutiles imposés par un capitalisme anachronique. Ce qui pour elle, doit compter le plus à présent, c’est l’accroissement de ses facultés mentales qui lui permettront d’envisager avec le maximum de chances de réussite, son « Odyssée Galactique ».

 

L’Homme Citoyen de l’Univers.
Il ne fait aucun doute qu’un projet aussi grandiose mobilisera rapidement toutes les forces vives de toutes les Nations et les incitera à œuvrer ensemble. Nous entrerons alors dans l’ère de la paix mondiale ! Ce sera  la fin de toutes nos chamailleries aussi absurdes que meurtrières, qui de là-haut doivent faire quelque peu désordre. On peut également penser que pour une planète, l’aventure galactique ne puisse commencer que lorsque ses habitants ont atteint, au-delà des moyens techniques et matériels indispensables, des hauts niveaux  de valeurs, morales, spirituelles et aussi bien sûr, mentales. Toutes ces ‘valeurs immatérielles’ qui concourent, bien plus que les ‘acquis matériels’, à l’avènement de « l’Homme Intégral ». Il serait temps de s’en occuper, parce qu’aujourd’hui les plus érudits d’entre-nous, n’utilisent au maximum que 15 à 20 % de leur cerveau et que des milliards et des milliards de neurones sont en jachère ! Mais aussi, quel potentiel de développement cérébral avons-nous encore devant nous, Etres humains.


Il est heureux, que nous soyons sur la bonne voie ! Et si cela ne se voit pas, c’est que depuis longtemps  l’Homme n’a pratiquement évolué que sur le plan physique, et qu’à présent il n’évolue que dans sa tête. Là où se situent les facultés mentales qu’il doit développer pour devenir un Citoyen du Cosmos, à même de commencer son « Odyssée Spatiale » selon le plan préétabli de l’Univers.

Oui je sais, je vous entend déjà : rêves, inepties, balivernes, utopies, chimères, etc ….pour rester polis. Oui, je comprends votre incrédulité, car je doute moi aussi. Mais j’ai toujours au fin fond de mes neurones cette citation, venant de je ne sais où et de je ne sais qui, mais qui pourrait apporter une réponse possible à l’une de nos trois questions fondamentales : « Où allons-nous ? »
 

Raymond  MONEDI
Mars  2006

*Cette réflexion a été extraite de notre livre « AFIN QUE NUL NE PLEURE »  Ed. BUCHET CHASTEL

 

      

 Vous avez quelques chose à dire ?                      (haut de page ^)

Si comme nous vous avez des moments de révolte, d’approbation ou tout simplement quelque chose à dire, qui s’inscrit dans la philosophie du « Cercle P.E.P. », veuillez l’exprimer dans un petit laïus de 15 lignes maximum et nous l’adresser. Nous le publierons dans notre prochain Bulletin. 

Contactez le cercle PEP

Fermer la fenêtre