Fermer la fenêtre

EDITO OCTOBRE 2003


Source : www.sudptt.fr

  BAISSER les IMPÔTS ?…
UNE DOUBLE ERREUR ! !

Première erreur :
A quoi sert de s'entêter si l'on ne sait pas ou l'on doit aller

Le Chef a dit : " Baisser les impôts !! ". Et têtes baissées, tous ses sbires obéissent ! Qu'il pleuve, qu'il vente ou qu'il y est de l'orage, qu'importe, l'important est de maintenir le cap fixé! Sacré capitaine va ! Et que sur le paquebot France, il y est plus de pauvreté, plus de faillites, plus de déficits ainsi que plus de chômage, qu'importe, l'important est de tenir ses promesses électoralistes contre vents et marées !
Triste commandant va ! Mais quelle c…..que tout ça ! (excusez-moi, ça s'est écrit tout seul). Si sur votre route vous rencontrez un obstacle imprévu, vous vous arrêtez ou vous le contournez, mais vous ne foncez pas dedans comme un taureau. Si vous vous apercevez que vous avez fait une erreur de jugement, il est quand même plus intelligent de ne pas la poursuivre. Il n'y a que les imbéciles qui…… La seule intelligence qui vaille est celle qui permet de s'adapter aux circonstances. Et aujourd'hui en France, les circonstances sont telles qu'elles mériteraient que l'on y réfléchisse un peu plus intelligemment !

Deuxième erreur:
Croire qu'en donnant encore plus aux riches on relancera la croissance.

Comment ne pas comprendre, qu'avec plus d'argent, "seuls les pauvres qui n'ont presque rien achèteront de tout, alors que les riches qui ont de tout n'achèteront presque rien"!
En effet, seuls les "Gens d'en bas" peuvent relancer la machine économique par la satisfaction de leurs immenses besoins potentiels. D'abord, besoins de première nécessité: nourriture, habillements, objets courants, etc.. Puis des besoins d'équipements: ameublements, laves linge réfrigérateurs, téléviseurs, etc…Et ensuite de gros investissements: voitures, habitations ….C'est à dire tout ce que les riches n'achètent plus parce qu'ils en sont déjà largement pourvus

Alors, ces "Gens d'en haut" vont épargner, faire des placements financiers, et même spéculer davantage. En un mot, ils vont thésauriser une grande partie de l'argent de la France, sans créer ni activités, ni emplois! Au lieu de parler, parler, parler, notre 'Bison pas futé' ferait mieux de s'inspirer du grand Henry FORD qui fut le premier à comprendre que pour vendre des voitures à son Personnel, il devait d'abord augmenter leurs salaires. Il est tellement évident que ce n'est en réduisant le casse croûte des Travailleurs, que l'on vendra davantage de pain et de beurre !

Raymond MONEDI